This content is not available in your region

Le patron de l'ONU Antonio Guterres apporte son soutien à la Moldavie

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec agences
euronews_icons_loading
Le chef de l'ONU António Guterres aux côtés de la Première ministre moldave Natalia Gavrilița lors d'une conférence de presse à Chisinau lundi 9 mai 2022
Le chef de l'ONU António Guterres aux côtés de la Première ministre moldave Natalia Gavrilița lors d'une conférence de presse à Chisinau lundi 9 mai 2022   -   Tous droits réservés  Aurel Obreja/The Associated Press

António Guterres, le secrétaire général de l'ONU est venu apporter son soutien à la Moldavie

Le pays subit de plein fouet les retombées de la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Depuis le début du conflit, la Moldavie a ouvert ses portes à près d'un demi million de réfugiés. Cette guerre a un impact dévastateur sur l'économie du pays : les chaînes d'approvisionnement étant rompues, les prix du carburant et de la nourriture augmentent rapidement.

"La Moldavie est en première ligne pour la préservation, la paix et la stabilité dans le monde, avec une guerre si proche et avec les divisions qui existent actuellement. J'espère qu'il y aura un sens clair des responsabilités de tous les acteurs" souligne le chef de l'ONU.

Il a ajouté que la Moldavie, "le plus fragile des voisins de l'Ukraine", a besoin et mérite une aide financière à la hauteur de sa propre générosité envers le peuple ukrainien afin de préserver la stabilité.

Le chef de l'ONU a noté que l'Organisation a mis du temps à s'adapter à une crise européenne. En Moldavie, il n'y a pas de camps de réfugiés. Les réfugiés vivent avec les familles des Moldaves. Il a insisté sur le renforcement de leur programme le plus efficace pour les réfugiés, à savoir l'assistance en espèces.

Les Nations Unies ont pour objectif de soutenir plus de 90 000 réfugiés et 55 000 hôtes moldaves, en coordination avec le gouvernement et d'autres partenaires.

"Aujourd'hui, la République de Moldavie est confrontée à des chevauchements de crises sans précédent. Mais, quels que soient les défis, je vous assure que la République de Moldavie est en avance sur la voie du développement, de la démocratie et de l'intégration européenne" explique Natalia Gavrilița, la Première ministre moldave.

Tous les regards sont braqués sur la Transnistrie, cette petite bande de terre a fait sécession en 1992 après une courte guerre contre Chisinau. Depuis, 1500 soldats russes sont stationnés sur place, officiellement en tant que soldats de la paix.

Ces dernières semaines, la crainte que le conflit en Ukraine ne s'étende à la Transdniestrie s'est amplifiée. Un général russe a affirmé que l'offensive du Kremlin en Ukraine visait à établir un couloir vers cette région séparatiste prorusse.