This content is not available in your region

Le point sur l'invasion russe de l'Ukraine au 78ème jour de guerre

Access to the comments Discussion
Par Oleksandra Vakulina  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Euronews
Euronews   -   Tous droits réservés  from Euronews video

Notre journaliste Sasha Vakulina fait le point sur l'invasion russe de l'Ukraine au 78ème jour de guerre.

Les forces russes n'ont pas réalisé d'avancées significatives en Ukraine au cours des dernières 24 heures, dans le même temps les forces ukrainiennes ont encore gagné du terrain au nord-est de Kharkiv.

Londres parle de "l'incapacité" de Moscou à prendre des villes stratégiques

La contre-offensive ukrainienne au nord de la ville de Kharkiv a contraint les troupes russes à un repli défensif et a nécessité des renforcements et un réapprovisionnement destinés à empêcher de nouvelles avancées ukrainiennes vers la frontière russe.

Le retrait des forces russes de Kharkiv est une reconnaissance tacite de l'incapacité de la Russie à s'emparer des villes ukrainiennes clés où elle s'attendait à une faible résistance de la population, a déclaré le ministère britannique de la défense. 

Une fois reconstituées, ces forces se déploieront probablement sur la rive orientale du fleuve Siverskyi Donets, formant une force de blocage pour protéger le flanc ouest face à la concentration des forces de la Russie et les principales voies d'approvisionnement pour les opérations autour d'Izium a précisé Londres.

Pour l'instant, les efforts russes le long de l'axe sud et dans les oblasts de Donetsk et de Louhansk restent toujours bloqués, et les forces russes n'ont pas réalisé de gains significatifs face aux défenses ukrainiennes.

Bien que les forces russes aient poursuivi leurs efforts pour encercler les positions ukrainiennes dans la région de Severodonetsk-Rubije-Lysychansk, elles n'ont pas réalisé d'avancées confirmées. Elles ont tiré sur des positions ukrainiennes autour d'Izyum mais n'ont pas fait d'avancées confirmées.

À Marioupol, les bombardements se poursuivent

Les forces russes ont continué à mener des attaques terrestres contre les positions ukrainiennes dans l'usine sidérurgique d'Azovstal avec le soutien de frappes aériennes et d'artillerie.

L'Ukraine a proposé de libérer les prisonniers de guerre russes en échange de l'évacuation des soldats ukrainiens blessés de l'usine Azovstal, a déclaré la vice-première ministre ukrainienne.

Des milliers de civils ont été tués dans la ville de Marioupol, dans le sud-est du pays, et "l'ampleur réelle" des atrocités présumées n'a pas encore été révélée.