This content is not available in your region

Ukraine : selon le Royaume-Uni, la Russie aurait perdu un tiers de ses forces terrestres engagées

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des soldats de l'armée russe à Moscou, 7 mai 2022.
Des soldats de l'armée russe à Moscou, 7 mai 2022.   -   Tous droits réservés  AP

En Ukraine, les forces russes s’efforcent de progresser dans la région stratégique du Donbass, dans l’est de pays. Mais elles sont à la peine face à la résistance acharnée des troupes ukrainiennes qui sont de plus en plus optimistes sur l’issue du conflit.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a toutefois souligné que la "situation dans le Donbass" restait "très difficile".

"On se prépare à de nouvelles tentatives de la Russie d'attaquer au Donbass, pour en quelque sorte intensifier son mouvement vers le sud de l'Ukraine", a lancé le président ukrainien dans une vidéo publiée dimanche soir.  Et pourtant selon lui, "les occupants ne veulent toujours pas admettre qu'ils sont dans une impasse".

Les Russes transfèrent des troupes de la région de Kharkiv (nord) à celle de Lougansk, dans le Donbass, dans le but de prendre Severodonetsk, a assuré de son côté dimanche soir le conseiller présidentiel ukrainien Oleksiy Arestovich. 

L'état-major ukrainien a confirmé lundi matin que l'armée russe concentrait ses forces à Izioum, entre Kharkiv et Severodonetsk.

Moscou a perdu un tiers de ses forces militaires terrestres

Pour les services de renseignement militaire britannique, l'offensive russe dans l'est de l'Ukraine a "perdu de son élan".  Les troupes de Moscou n'ont pas réussi à réaliser des gains territoriaux substantiels, mettant leur plan de bataille "considérablement en retard", selon ces sources.

"La Russie a maintenant probablement subi des pertes d'un tiers de la force de combat terrestre qu'elle a engagée en février", ont-elles ajouté. "Dans les conditions actuelles", elles jugent "peu probable" que la Russie n'"accélère considérablement son rythme de progression" au cours du prochain mois.

Selon les services de renseignement militaire britanniques, Moscou aurait perdu un tiers de ses troupes terrestres depuis le début de la guerre en février et son offensive à l'Est aurait pris du retard.

Pour l'OTAN, le constat est le même, la Russie est loin d'avoir atteint ses objectifs.

"La guerre en Ukraine ne se déroule pas comme Moscou l'avait prévu. Ils n'ont pas réussi à prendre Kyiv. Ils se retirent des environs de Kharkiv. Leur offensive majeure dans le Donbass est au point mort. La Russie ne parvient pas à atteindre ses objectifs stratégiques", explique le patron de l'OTAN Jens Stoltenberg.

Kyiv progresse dans la région de Kharkiv

Sur le terrain, les combattants ukrainiens continuent de progresser. Notamment dans la région de Kharkiv où ils sont proches d’atteindre la frontière avec la Russie.

A Derhachi, une ville au nord de Kharkiv repris par les Ukrainiens, les stigmates de la guerre demeurent. Trois jours après avoir été touché par les frappes russes, les pompiers continuent d'éteindre des incendies.

Si les forces russes se sont retirées de la zone, elles visent désormais les voies d'approvisionnement militaire à l'ouest, où des missiles russes ont frappé ce dimanche des infrastructures militaires près de la ville de Lviv.