This content is not available in your region

Victoire politique de l'Ukraine à l'Eurovision

euronews_icons_loading
Victoire de l'Ukraine au concours de chansons de l'Eurovision
Victoire de l'Ukraine au concours de chansons de l'Eurovision   -   Tous droits réservés  MARCO BERTORELLO/AFP
Par Euronews  avec AFP

Une victoire très politique pour l'Ukraine, au concours de l'Eurovision !

Le pays avait choisi sa chanson "Stefania" avant l'invasion russe du 24 février dernier mais après presque trois mois de guerre, elle a une résonnance particulière, notamment avec des paroles comme "je trouverai toujours le chemin de la maison même si toutes les routes sont détruites".

le clip officiel de Stefania, tourné à Kyiv

Le chanteur du Kalush Orchestra a d'ailleurs appelé à aider l'Ukraine, en particulier la ville de Marioupol et le complexe industriel Azovstal où sont encore retranchés des combattants ukrainiens. Ce genre de déclaration politique est normalement interdite.

S'il vous plaît, aidez l'Ukraine et Marioupol ! Aidez Azovstal !
Oleh Psiuk
chanteur du Kalush Orchestra

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a réagit à la victoire de son pays avec un message : "Notre courage impressionne le monde ; notre musique conquiert l'Europe ! Nous ferons notre maximum pour accueillir, un jour, les participants et les invités de l'Eurovision à Marioupol". 

A Kyiv, cette troisième victoire ukrainienne à l'Eurovision après celles de 2004 et de 2016 (deux ans après l'annexion de la Crimée par la Russie) est une nouvelle positive, même si elle peut paraître dérisoire au regard de la situation dans l'Est du pays. 

les remerciements du gouvernement ukrainien pour la victoire à l'Eurovision

D'après les règles de l'Eurovision, le pays gagnant doit organiser l’événement l'année suivante mais elle semble difficile à appliquer dans la situation incertaine de l'Ukraine. L'Espagne, troisième du concours, s'est dit prête à accueillir le concours si nécessaire.

Les membres du Kalush Orchestra, tous en âge de combattre, bénéficiaient d'une dispense provisoire délivrée par le gouvernement de Kyiv mais sont supposés maintenant rentrer chez eux et prendre les armes.