EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'accueil chaleureux de Joe Biden aux deux candidats à l'OTAN

Le président Joe Biden
Le président Joe Biden Tous droits réservés Andrew Harnik/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Andrew Harnik/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"La Suède et la Finlande ont des institutions démocratiques fortes, des armées solides, des économies fortes et transparentes. Et un sens moral aigu de ce qui est juste. Elles répondent à toutes les exigences de l'OTAN, et même plus", a dit Joe Biden en accueillant les deux candidats à l'OTAN.

PUBLICITÉ

Le président américain Joe Biden a accueilli les dirigeants de la Suède et de la Finlande à la Maison Blanche 24 heures après leur demande d'adhésion officielle à l'OTAN, rompant avec des décennies de neutralité. Dans le contexte d'un bras de fer avec la Russie après l'invasion de l'Ukraine, le président américain a salué cette démarche : "La Suède et la Finlande ont des institutions démocratiques fortes, a déclaré Joe Biden, des armées solides, des économies fortes et transparentes. Et un sens moral aigu de ce qui est juste. Elles répondent à toutes les exigences de l'OTAN, et même plus."

Le blocage de la Turquie

 Mais la Turquie est réticente à l'adhésion de la Suède et de la Finlande en raison de leurs "bonnes relations" avec les militants kurdes et les organisations qu'elle considère comme terroristes. Depuis Copenhague, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'OTAN, se montre conciliant :

"Quand un allié important comme la Turquie, soulève des problèmes de sécurité, des questions, le seul moyen de traiter cela est de s'asseoir et chercher un terrain d'entente et un accord sur la façon d'aller de l'avant."

 Jens Stoltenberg estime que l'opposition de la Turquie sera résolue par le dialogue et est convaincu que les négociations pourront être menées à bien dans quelques semaines, avant le sommet de l'OTAN qui se tiendra à Madrid fin juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie crée de nouvelles bases militaires en réplique à l'élargissement de l'Otan

Pourquoi la Turquie veut bloquer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN ?

Expulsions de migrants venus de Russie : un projet de loi controversé en Finlande