This content is not available in your region

L'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder quitte le pétrolier russe Rosneft

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel  & Euronews
euronews_icons_loading
Vladimir Poutine et Gerhard Schröder.
Vladimir Poutine et Gerhard Schröder.   -   Tous droits réservés  Dmitry Lovetsky/AP

**Sous le feu des critiques, l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder prend les devants et quitte le conseil d'administration du pétrolier russe Rosnef.**Proche de Vladimir Poutine, Gerhard Schröder est dans le viseur des institutions européennes et allemandes pour n'avoir pas condamné l'invasion de l'Ukraine et surtout, ne pas avoir quitté ses fonctions auprès d'entreprises russes.

Jeudi 19 mai, le Parlement allemand lui a déjà retiré son bureau, le privant dans le même temps d'une enveloppe de 400 000 euros pour ses collaborateurs. Dans la foulée, les eurodéputés ont émis le souhait de le classer sur la liste des personnalités sanctionnées par l'Union européenne.

Plusieurs villes ont aussi privé celui qui a été chef du gouvernement allemand entre 1998 et 2005 de ses titres horrifiques et des voix au sein de son parti, le SPD (le parti social-démocrate d'Allemagne) appellent à son éviction.

L'homme politique de 78 ans a porté le projet du Nord Stream 2, le gazoduc suspendu entre la Russie et l’Allemagne. Il devait entrer au conseil de surveillance de Gazprom en juin prochain.