This content is not available in your region

Taïwan : Joe Biden hausse le ton à l'égard de Pékin

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Le président des Etats-Unis, Joe Biden, en conférence de presse à Tokyo, au Japon, le 23 mai 2022
Le président des Etats-Unis, Joe Biden, en conférence de presse à Tokyo, au Japon, le 23 mai 2022   -   Tous droits réservés  AP Photo/Evan Vucci

Le président américain Joe Biden, en visite à Tokyo, a multiplié ce  lundi les mises en garde à l'égard de Pékin, avertissant que les Etats-Unis défendraient Taïwan en cas d'invasion de l'île par la Chine qui, selon lui, "flirte avec le danger" en multipliant des manœuvres militaires.

Pékin a vivement réagi en invoquant sa "souveraineté", et en jugeant que les Etats-Unis "jouent avec le feu".

Après une visite en Corée du Sud, Joe Biden est arrivé ce dimanche au Japon, les responsables américains considérant ces deux pays comme les chevilles ouvrières du dispositif américain face à la montée en puissance de la Chine dans la région.

Lors d'une conférence de presse commune ce lundi avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida, le locataire de la Maison Blanche  a prévenu que les Etats-Unis étaient prêts à utiliser leurs moyens militaires si Pékin envahissait l'île autonome de Taïwan.

"Nous étions d'accord avec la politique d'une seule Chine, nous l'avons signée (...) mais l'idée que (Taïwan) puisse être prise par la force n'est tout simplement pas appropriée", a-t-il ajouté.

Pékin a rapidement répliqué en appelant le président américain à "ne pas sous-estimer" sa "ferme détermination" à "protéger sa souveraineté".

"Nous demandons instamment aux Etats-Unis (...) d'éviter d'envoyer de mauvais signaux aux forces indépendantistes" de Taïwan, a déclaré Wang Wenbin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Les États-Unis "jouent avec le feu", a ensuite réagi Zhu Fenglian, une porte-parole du bureau des affaires taïwanaises du Conseil d'État, souvent décrit comme le gouvernement chinois. Ils "utilisent la carte de Taïwan pour contenir la Chine et s'y brûleront eux-mêmes", a-t-elle ajouté.

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a assuré que les commentaires de M. Biden étaient conformes à la politique américaine sur Taïwan.

"Comme le président l'a dit, notre politique d'une seule Chine n'a pas changé", a déclaré M. Austin. "Il a aussi souligné notre engagement compris dans la loi sur les relations avec Taïwan, de donner à Taïwan les moyens de se défendre elle-même", a-t-il ajouté.

Affichant un front uni face à Pékin, MM. Biden et Kishida ont aussi réaffirmé leur "vision commune d'un Indo-Pacifique libre et ouvert", le Premier ministre japonais précisant que Tokyo et Washington "vont surveiller les récentes activités de la marine chinoise, ainsi que les mouvements liés aux exercices conjoints de la Chine et de la Russie".