Serbie : le président Vucic tiraillé entre son amitié russe et ses aspirations européennes

Le président serbe Aleksandar Vucic
Le président serbe Aleksandar Vucic Tous droits réservés AP Photo/Marko Drobnjakovic
Tous droits réservés AP Photo/Marko Drobnjakovic
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président Aleksandar Vucic a prêté serment pour un second mandat à la tête de la Serbie qui vient de prolonger son accord d'approvisionnement en gaz russe à prix d'ami

PUBLICITÉ

L'amitié avec la Russie ne détournera pas la Serbie de la route vers l'Union européenne. C'est ce qu'a affirmé le président serbe, Aleksander Vucic qui a prêté serment ce mardi pour un second mandat. Il s'est engagé à maintenir son pays sur la voie de l'adhésion à l'UE.

Si Belgrade a condamné l'agression russe à l'ONU, la Serbie reste, avec la Biélorussie, le seul pays européen à ne pas s'être associé aux sanctions contre Moscou.

Le gaz russe à prix d'ami

"Nous devrons faire face à de nouveaux débats sur les sanctions. Des sanctions qui pourraient nous porter préjudice, nous demanderons donc à nos partenaires européens de nous aider, mais c'est un problème pour eux", a t-il déclaré.

La Serbie vient de signer avec Moscou une extension pour trois ans de son accord d'approvisionnement en gaz russe à un prix d'ami. Les détails de ce nouveau contrat ne sont pas encore connus. C'est "de loin le meilleur deal en Europe" s'est félicité le président serbe après un entretien au téléphone avec le chef du Kremlin Vladimir Poutine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Le Kosovo ne sera pas débattu au parlement, mais dans la rue"

Bosnie-Herzégovine : Milorad Dodik contre une résolution pour commémorer le génocide de Srebrenica

Sarajevo célèbre le 32ᵉ anniversaire du siège de la ville