This content is not available in your region

Ukraine : la Turquie veut jouer un rôle dans les négociations

Access to the comments Discussion
Par galina polonskaya
euronews_icons_loading
 Les restes d'un missile à Cherkaska Lozova, banlieue de Kharkiv
Les restes d'un missile à Cherkaska Lozova, banlieue de Kharkiv   -   Tous droits réservés  Bernat Armangue/AP

Lors d'une conversation téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a suggéré que son pays organise des pourparlers de paix avec l'Ukraine, la Russie et l'ONU à Istanbul, si toutes les parties sont d'accord.

Les médias d'État turcs affirment également qu'Erdogan a suggéré de créer un "mécanisme d'observation" en Ukraine où Ankara pourrait jouer un certain rôle. Le Kremlin n'a pas mentionné ces suggestions dans sa déclaration.

Selon le communiqué, M. Poutine a dit à M. Erdogan que la Russie était prête à faciliter "l'exportation maritime sans entrave de céréales depuis les ports ukrainiens" en coopération avec la Turquie, et que si les sanctions étaient levées, Moscou pourrait exporter des volumes importants d'engrais et de produits agricoles.

Les experts du Programme alimentaire mondial avaient averti que le blocus des ports ukrainiens par la Russie pourrait déclencher une crise alimentaire mondiale et que des millions de personnes risquaient de mourir de faim.

Les responsables russes nient ces accusations.

Ils affirment que la crise alimentaire est provoquée par les sanctions occidentales et qu'il est impossible de laisser sortir les céréales car les ports sont minés.

En attendant, la situation atteint un point critique, car les entrepôts de céréales ukrainiens sont pleins et il n'y a plus de place pour stocker la nouvelle récolte.