This content is not available in your region

Pas de mondial pour l’Ukraine, les fans tournés vers « d’autres batailles »

Access to the comments Discussion
Par Etienne Paponaud  avec AP / AFP
euronews_icons_loading
Accolade entre fans gallois et ukrainiens au Cardiff City Stadium, après la défaite 1-0 de l'Ukraine, synonyme d'élimination dans la course à la qualification au mondial 2022.
Accolade entre fans gallois et ukrainiens au Cardiff City Stadium, après la défaite 1-0 de l'Ukraine, synonyme d'élimination dans la course à la qualification au mondial 2022.   -   Tous droits réservés  Mike Egerton/PA Wire

Main sur le cœur, hymne national à l'unisson : les scènes habituelles de supporters revêtaient une émotion particulière dimanche soir dans un bar de Kiev avant le match de qualification à la Coupe du monde contre le pays de Galles.

A plusieurs reprises, dans cet établissement du centre de Kiev, les bras se sont levés avant de retomber sur des têtes désolées lorsque les joueurs ukrainiens ont gâché leurs occasions de but.

Puis la soirée s'est conclue dans un silence à peine brisé par quelques applaudissements lorsque le Pays de Galles l'a emporté 1-0, se qualifiant pour le Mondial au détriment de l'Ukraine en guerre.

Il y a "beaucoup de déception. Beaucoup de gens voulaient cette victoire, le peuple ukrainien avait vraiment besoin de cette victoire", explique Pavlo, informaticien de 32 ans, quelques minutes après le coup de sifflet final. "Je pense que les gars ont tout donné. Pas de chance. Les statistiques montrent que nous avions l'avantage. Mais pas de chance. Ca arrive".

Les bleu et jaune avaient apporté mercredi un peu de fierté à leur nation en battant l'Ecosse 3-1 en demi-finale de barrage lors de leur premier match depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ils étaient alors aux portes d'une deuxième participation à une Coupe du monde après celle de 2006.

Mais dimanche soir, sur la pelouse du Cardiff City Stadium, un coup franc de Gareth Bale détourné dans ses propres filets par le capitaine Andriy Yarmolenko a éteint le rêve qatari des Ukrainiens et l'ambiance dans le bar de Kiev.

Rui Vieira/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Gareth Bale inscrit le seul but du match contre l'Ukraine, en barrage de qualification à la Coupe du monde 2022, dimanche 5 juin à Cardiff.Rui Vieira/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Des dizaines de supporters avaient afflué dans le pub Kutovyi en sous-sol pour suivre la rencontre sur écran géant.

« Soutien moral »

Une victoire aurait apporté un peu de joie, si rare dans un pays ravagé par la guerre.

"Pour nous, ce serait un soutien moral", estimait Oleksiy Pavlov, vendeur de 23 ans, pendant le match. "Ce serait un soutien pour ces régions qui sont constamment sous le feu ou pour celles qui sont occupées".

"La victoire remonterait le moral de nos militaires et de toute l'Ukraine", abondait un autre supporter, Sergiy Palamarchuk, 34 ans.

Le bar, situé près du stade Olympique, est souvent fréquenté par les supporters du Dynamo Kiev, club représenté par quatre joueurs du onze de départ dimanche soir à Cardiff.

"Les gars ont tout donné sur le terrain de football. Bien sûr, j'aurais aimé qu'ils battent le pays de Galles comme ils l'ont fait avec l'Ecosse, mais, malheureusement, ça n'est pas arrivé", soupire Igor Kobzar, 27 ans, à la fin du match.

Mike Egerton/PA Wire
Cardiff City Stadium, dimanche 5 juin.Mike Egerton/PA Wire

"Une victoire aujourd'hui aurait apporté beaucoup d'énergie positive. Mais les gars se sont battus, ils ont beaucoup de tirs, d'occasions de but, donc on ne peut pas leur reprocher d'avoir mal fait", ajoute un informaticien portant un maillot jaune de l'équipe nationale.

"La vie continue. Et aujourd'hui, nous avons des batailles bien plus importantes, pas sur le terrain de football mais sur le champ de bataille. Les forces armées ukrainiennes ont vraiment donné l'exemple de la manière de se battre sur son propre champ de bataille".

Video editor • Etienne Paponaud