PUBLICITÉ

L'Ukraine à un match de la qualification pour le Mondial au Qatar

 La joie des joueurs ukrainiens et de leurs supporters
La joie des joueurs ukrainiens et de leurs supporters Tous droits réservés Jane Barlow/PA via AP
Tous droits réservés Jane Barlow/PA via AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Glasgow hier soir l'Ukraine s'est rapprochée du Qatar en battant 3 à 1 les Ecossais. Les Ukrainiens se projettent déjà dans l'étape suivante, le match contre le pays de Galles à Cardiff, dimanche. S'ils le gagnent, ils participeront au Mondial 2022.

PUBLICITÉ

 "Il faudra livrer la meilleure prestation de notre vie", ce sont les mots de l'entraîneur ukrainien Oleksandr Petrakov, après la victoire contre l'Ecosse en demi-finale des barrages. Les footballeurs ukrainiens se projettent déjà dans l'étape suivante, le match contre le Pays de Galles à Cardiff, dimanche. S'ils le gagnent, ils participeront au mondial 2022.

A Glasgow, hier soir, l'Ukraine s'est en effet déjà rapprochée un peu plus du Qatar en battant 3 à 1 des Ecossais qui semblaient paralysés par l'enjeu.

L'équipe de football d'Ukraine a offert une petite bouffée d'espoir à son pays en guerre. L'hymne ukrainien, juste avant le coup d'envoi, a donné le ton d'une soirée forcément à part. Enveloppés dans le drapeau de leur pays, les joueurs ukrainiens ont chanté de tout leur coeur, accompagnés par de nombreux supporters dans les tribunes qui agitaient des drapeaux ou des pancartes appelant à la paix.

Sur le terrain, Yarmolenko à la 33e minute, Yaremchuk à la 49e, et Dovbyk à la 95e ont qualifié l'Ukraine. L'Ecossais McGregor a marqué à la 79e minute, ranimant un temps l'espoir. Mais les Ecossais vont voir se prolonger de quatre ans leur attente depuis leur dernier Mondial en 1998.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pas de mondial pour l’Ukraine, les fans tournés vers « d’autres batailles »

La fausse annonce de la mort de Charles III

Le chef de l'armée britannique invite les citoyens à se préparer à une guerre massive avec la Russie