This content is not available in your region

Adhésion de l'Ukraine à l'UE : la présidente du Parlement européen apporte son soutien à Kyiv

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
La présidente du Parlement européen Roberta Metsola à Copenhague (10/06/2022)
La présidente du Parlement européen Roberta Metsola à Copenhague (10/06/2022)   -   Tous droits réservés  Philip Davali/Philip Davali

Jusqu'où l'Europe est-elle prête à montrer son attachement à l'Ukraine ?  D'ici la fin du mois, les 27 devront décider s'ils lui accordent officiellement le statut de candidat à l'Union européenne.

"L'Ukraine fait déjà partie de notre famille européenne"

Si la question fait toujours débat au sein de l'Union, Kyiv a reçu ce vendredi le soutien appuyé de la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, qui participait à une conférence internationale sur la démocratie à Copenhague :

"L'Ukraine fait déjà partie de notre famille européenne. Mais il est grand temps qu'elle ait aussi la possibilité réelle de rejoindre notre projet européen. Le Parlement européen, que j'ai l'honneur et la responsabilité de présider, soutient fermement la demande de l'Ukraine de recevoir le statut de candidat à l'UE."

V.Zelenzky : "passer des paroles aux actes"

Présent également par visioconférence, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a souligné l'importance pour son pays de rejoindre l'Union européenne :

"Nous devons enfin supprimer cette zone grise qui est si tentante pour l'État russe. Nous devons passer des paroles aux actes en affirmant que l'Ukraine fait partie de la famille européenne. Dans les semaines à venir, l'Union européenne peut faire un pas historique qui prouvera que les mots sur l'appartenance du peuple ukrainien à la famille européenne ne sont pas vides de sens."

Dans les semaines à venir, l'Union européenne peut faire un pas historique.
Volodymyr Zelensky
Président ukrainien

Depuis le début de la guerre, l'Union européenne s'est tenue au côté de l'Ukraine en acceptant sur son sol des millions de réfugiés.

Mais la perspective que le pays rejoigne l’Europe des 27 semble lointaine. Car les négociations, si l'Ukraine obtient le statut de candidat, pourraient prendre des années.