This content is not available in your region

Ukraine : située face à Severodonetsk, la ville de Lyssytchansk se prépare aux combats

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Les forces pro-russes de Donetsk lancent un missile depuis Panteleimonivka, le 28 mai 2022
Les forces pro-russes de Donetsk lancent un missile depuis Panteleimonivka, le 28 mai 2022   -   Tous droits réservés  Alexei Alexandrov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Les forces ukrainiennes restent en difficulté dans le Donbass, cette région de l'est du pays partiellement contrôlée par des séparatistes prorusses depuis 2014, et que Moscou s'est fixé pour objectif de conquérir.

L'ONU a souligné vendredi que "la situation humanitaire dans toute l'Ukraine, en particulier dans l'est du Donbass, est extrêmement alarmante et continue de se détériorer rapidement".

Les combats se concentrent depuis plusieurs semaines sur Severodonetsk et Lyssytchansk, deux villes clefs pour le contrôle du Donbass, soumises à des bombardements constants.

"Severodonetsk est l'endroit le plus bombardé" de la région de Lougansk et "les combats sont durs" dans la ville, où les forces russes bombardent des maisons, "détruisant la ville", a indiqué le gouverneur Serguiï Gaïdaï sur sa chaîne Telegram.

Plus de 500 civils, dont 38 enfants, ont trouvé refuge aux côtés de militaires ukrainiens dans la grande usine chimique Azot de Severodonetsk, qu'ils "refusent d'évacuer", a-t-il également déclaré. "Ils pensent qu'il est plus sûr de rester là. Nous avons tenté de leur parler mais ils ne veulent pas".

A Lyssytchansk, située de l'autre côté du fleuve Donets, une frappe de missile sur la "Maison de la Culture", où étaient réfugiés des habitants de la ville, a fait quatre morts parmi les personnes qui s'y abritaient selon des habitants présents sur les lieux. La ville se prépare elle aussi à de possibles combats de rue en cas de prise de contrôle totale de Severodonetsk par les forces russes.

Malgré la supériorité russe dans le Donbass, la résistance ukrainienne permet de reprendre des positions, comme la localité, Bilogorivka, qui avait été capturée par Moscou en mai. À Donetsk, les autorités séparatistes ont pour leur part fait état de bombardements qui ont fait dix blessés.

Une frappe russe vendredi matin à Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, a en outre fait au moins deux morts et vingt blessés, selon un bilan communiqué par le gouverneur de la région.

L'armée russe a affirmé par ailleurs qu'un peu moins de 7 000 "mercenaires étrangers", issus de 64 pays, étaient arrivés en Ukraine depuis le début du conflit et que près de 2 000 d'entre eux auraient été tués.

Des vidéos de deux Américains partis se battre comme volontaires auprès des forces ukrainiennes et portés disparus depuis plusieurs jours ont été diffusées vendredi par une chaîne de télévision publique russe.

Un porte-parole du Département d'Etat a confirmé samedi avoir vu les photos et vidéos des deux citoyens américains "qui auraient été capturés par les forces militaires russes en Ukraine". "Nous suivons de près la situation", a-t-il déclaré à l'AFP.