This content is not available in your region

Manifestations de colère après la mort de migrants à Melilla

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
AP
AP   -   Tous droits réservés  Manu Fernandez/Associated Press

Des milliers de personnes se sont rassemblées ce vendredi à Madrid, Barcelone et au Maroc pour protester contre la mort de 23 migrants la semaine dernière (24 juin).

2 000 personnes, pour la plupart originaires d'Afrique noire, avaient alors tenté de franchir la barrière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla.

Nicole Ndongala, directrice générale de l'Association Karibu : "Nous avons vu comment des Africains qui tentaient de trouver une vie meilleure ont été impitoyablement assassinés. C'est comme si la vie des êtres humains ne comptait pas, surtout celles de race noire. Les gouvernements marocain et espagnol sont tous deux à blâmer, car nous pouvons clairement voir l'hypocrisie qui existe dans ce monde."

Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez affirme que Madrid offrira une "collaboration totale" avec les enquêtes espagnoles et marocaines.

Ses commentaires font suite à la dénonciation par les Nations unies de l'usage excessif de la force par les autorités frontalières, une brutalité qu'elles qualifient d'"inacceptable".