This content is not available in your region

Meurtre de Daphne Caruana Galizia : George Degiorgio reconnaît les faits

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
La journaliste d'investigation maltaise Daphne Caruana Galizia a été assassinée à Malte le 16 octobre 2017.
La journaliste d'investigation maltaise Daphne Caruana Galizia a été assassinée à Malte le 16 octobre 2017.   -   Tous droits réservés  Photo : Jon Borg (AP)

Cinq ans après la mort de la journaliste d'investigation maltaise Daphne Caruana Galizia, l'homme accusé de l'avoir assassinée vient de reconnaître les faits dans un entretien accordé à nos confrères de l'agence de presse Reuters.

Au cours de cette interview donnée depuis sa cellule, George Degiorgioa notamment déclaré que s'il s'était mieux renseigné sur le profil de sa cible, il aurait "demandé 10 millions (d'euros), pas 150 000 (euros)" qu'il dit avoir perçus pour la tuer.

Il a également assuré qu'il impliquerait bientôt d'autres personnes dans ce dossier.

Le parquet maltais accuse George Degiorgio et son frère, mais aussi Vincent Muscat, un complice, d'avoir planifié et commis le meurtre de Daphne Caruana Galizia, le 16 octobre 2017. La journaliste est morte dans l'explosion de sa voiture piégée.

Toujours selon le parquet, l'assassinait aurait été commandité par Yorgen Fenech, un riche homme d'affaires de l'île qui a lui aussi été inculpé mais qui nie toutes les charges retenues contre lui.

L'annonce de la nouvelle de l'assassinat de la journaliste avait provoqué une onde de choc à Malte mais aussi au niveau international, et contraint à la démission le Premier ministre de l'île Joseph Muscat.