This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : le Sud est l'Est pilonnés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Un bâtiment de la ville de Tchassiv Yar à l'est de l'Ukraine après un bombardement le 10 juillet 2022.
Un bâtiment de la ville de Tchassiv Yar à l'est de l'Ukraine après un bombardement le 10 juillet 2022.   -   Tous droits réservés  EBU

Au lendemain d'une attaque de l'armée ukrainienne sur un entrepôt de munitions russes dans la ville de Nova Kakhovka au sud du pays, l'armée ukrainienne indique qu'une cinquantaine de soldats russes sont morts. La commune se trouve dans l'oblast de Kherson sous le contrôle de Moscou. Les autorités pro-russes nient la présence de cible militaire dans le lieu touché et déplorent le décès de sept civils ainsi que des dégâts sur des maisons.

Un peu plus à l'est, des missiles russes ont frappé des bâtiments de la ville de Mykolaïv et 12 personnes ont été blessés selon le gouverneur de la région. Dans le même Oblast de Donetsk, à Tchassiv Yar, le bilan du bombardement russe d'un immeuble le weekend dernier est monté à 41 morts, selon les secours ukrainiens.

Sur le plan diplomatique, l'Union européenne a accordé ce mardi 12 juillet une nouvelle enveloppe financière en faveur de l'Ukraine d'un milliards d'euros et selon Valdis Dombrovskis, Commissaire européen au commerce d'autres aides vont suivre : "Il s'agit d'une première partie de l'assistance macro financière__exceptionnelle de l'UE, d'un montant maximal de neuf milliards d'euros. Elle est destinée à soutenir la stabilité économique de l'Ukraine et à l'aider à faire face aux défis causés par la guerre brutale menée par la Russie."

Les Etats-Unis ont eux aussi annoncé une aide supplémentaire par la voix de la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen. La somme additionnelle s'élève à 1,7 milliards de dollars, portant à quatre milliards de dollars l'aide envoyée par Washington à Kyiv depuis le début de la guerre en février.

Un dernier bilan humain de l'ONU recense près de 5 000 morts dont plus de 300 enfants depuis le début du conflit mais admet que le nombre est sûrement largement supérieur.