This content is not available in your region

Crise du blé ukrainien : une réunion se tient ce mercredi à Istanbul

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Blé
Blé   -   Tous droits réservés  AP Photo

La Russie et l'Ukraine, ainsi que des représentants de l'ONU se rencontrent ce mercredi 13 juillet à Istanbul pour discuter de la reprise des livraisons par la mer Noire de céréales bloquées depuis le début de la guerre au mois de février.

Depuis le début de l'invasion russe, l'Ukraine a du mal à exporter des marchandises, nombre de ses ports étant bloqués. Kyiv accuse également Moscou de voler ses céréales dans les fermes des zones occupées, ainsi que de brûler des champs entiers pour détruire les cultures, comme l'indique sur Twitter le porte-parole du ministère des Affaires étrangères ukrainien, Oleg Nikolenko.

Vers un cessez-le-feu ?

Pendant cette réunion en Turquie, un accord pourrait être trouvé pour instaurer un cessez-le-feu, afin que les navires puissent passer. Mais la Russie souhaite garder la possibilité de contrôler et de fouiller les bateaux, pour éviter, selon elle, la contrebande d'armes.

Ces négociations interviennent alors qu'environ 20 millions de tonnes de céréales provenant de la récolte de l'année dernière ne peuvent pas transiter. Celle de cet été est également menacée, car l'Ukraine manque d'espace de stockage en raison de l'arrêt de la distribution.

D'après des chercheurs de la NASA, la Russie contrôlerait 22% des terres agricoles dans l’est et le sud de l'Ukraine.

Ce blocage provoque l'envolée des prix des denrées alimentaires dans le monde, tous produits confondus. Une crise alimentaire menace également les plus gros clients de l'Ukraine, dont les pays africains et du Moyen-Orient.