This content is not available in your region

Judo : Uta Abe s'impose dans un duel de championnes olympiques à Zagreb

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
La championne olympique japonaise Uta Abe s'est imposée à Zagreb.
La championne olympique japonaise Uta Abe s'est imposée à Zagreb.   -   Tous droits réservés  Fédération internationale de judo

La belle ville de Zagreb, en Croatie, accueille une fois de plus son Grand Prix annuel, avec certains des plus grands noms du judo.

Lors de la première journée de compétition, vendredi, la Japonaise Wakana Koga, médaillée d’argent aux championnats du monde, était en pleine confiance. Elle a forcé la Française Mélanie Vieu à se soumettre en finale des -48kg avec un étranglement bien exécuté.

Le vice-président de la Fédération internationale de judo et président de l'Union européenne de judo, Laszlo Toth, a remis les médailles.

Chez les -60kg, le Kazakhstanais Magzhan Shamshadin a vécu une superbe journée, en s'imposant en finale contre le Sud-Coréen Won-Jin Kim, remportant sa toute première médaille d'or en World Tour.

Sa médaille lui a été remise par Ante Zigman, président du conseil d'administration de l'Agence croate de surveillance des services financiers.

Tous les regards étaient tournés vendredi vers la championne olympique Uta Abe, qui faisait son grand retour à la compétition internationale pour la première fois depuis les Jeux olympiques de Tokyo.

En grande forme, la Japonaise a battu toutes ses adversaires grâce à un judo incroyablement excitant, se hissant rapidement en finale.

Elle y a affronté l'actuelle championne olympique du poids inférieur, et qui a déjà fait ses preuves en -52kg, la Kosovare Distria Krasniqi. Un combat attendu par tout le monde du judo qui a tenu toutes ses promesses.

Un moment de brillance, suivi d'une transition rapide vers le travail au sol a réglé le débat, avec au passage, un très beau moment d'amitié entre championnes olympiques. Uta Abe reste bien la reine des -52kg, pour l'instant.

Sanda Corak, directrice de l'éducation de la FIJ a remis aux deux championnes leurs médailles.

"Moi et mon frère avons vécu de beaux moments avec notre famille après avoir remporté l'or aux Jeux olympiques de Tokyo, a déclaré Abe. Maintenant nous avons un nouvel objectif, gagner la médaille d'or aux Jeux olympiques de Paris. Nous sommes très déterminés".

L'Azerbaïdjanais Yashar Najafov a fait sensation en -66kg, avec des techniques rapides comme l'éclair sur son chemin vers la finale. Il y a dominé de peu l'Italien Matteo Piras, grâce à un Waza-ari.

Les médailles ont été remises par Mohammed Meridja, directeur de la formation et des entraînements de la FIJ.

"Pour moi, le meilleur moment a été la projection en demi-finale ; Sode-Tsurikomi-Goshi, c'est mon mouvement préféré et celui que je maîtrise le mieux, s'est réjouit Najafov. Et bien sûr le podium."

Chez les -57kg, c'était le retour de l’une des judokas les plus spectaculaires de ces dernières années, Christa Deguchi. Après une période de méforme, la Canadienne a produit l'un des judos les plus excitants de la journée.

La Géorgienne Eteri Liparteliani n'a rien pu faire pour l’arrêter en finale.

Les médailles ont été remises par Siniša Krajač, secrétaire général du Comité olympique croate.

Tous les regards sont désormais tournés vers la journée de samedi, avec l’entrée en compétition de la championne du monde croate Barbara Matic.