L'Ukraine, pays actuellement le plus dangereux pour les journalistes selon l'UNESCO

Des journalistes sur le terrain en Ukraine
Des journalistes sur le terrain en Ukraine Tous droits réservés Rodrigo Abd/AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'UNESCO a déjà condamné le meurtre de dix journalistes en Ukraine depuis le début de la guerre avec la Russie.

PUBLICITÉ

Couvrir une guerre sur les lignes de front est difficile par nature, mais en Ukraine, la menace pour les journalistes est beaucoup plus forte. C'est le constat de l'UNESCO.

"La Russie a essayé d'arrêter le journalisme indépendant sur les territoires occupés parce qu'elle veut juste diffuser de la propagande, de la propagande russe et pro-russe" explique Serhii Tomilenko, du syndicat national des journalistes d'Ukraine.

 Depuis le début de la guerre ,10 journalistes ont été tués. L'UNESCO a décidé de soutenir les journalistes ukrainiens en leur fournissant 125 kits de protection, gilets pare-balles et casques.

"Les journalistes sont visés, les chaînes de télévision sont visées. Plus de dix tours de télévision ont été attaquées en Ukraine. Les infrastructures des médias sont également attaquées" souligne Angelina Karyakina, directrice de l'information de la télévision publique ukrainienne UAPBC.

Pour Reporters sans frontières, c'est aussi une guerre de l'information qui se joue en Ukraine.

"Le conflit armé déclenché par la Russie menace la survie de la sphère médiatique ukrainienne" dit l'ONG. Et dans cette guerre l'Ukraine "est en première ligne pour résister contre l’expansion du système propagandiste du Kremlin".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kharkiv : les bombardements de jeudi ont laissé des paysages dévastés

Ukraine : Washington accuse Moscou de travailler à l'annexion de territoires ukrainiens

Ukraine : l'AEIA alerte sur le danger d'un "accident nucléaire"