This content is not available in your region

Incendies en Europe : les feux en France "désormais fixés", mais "lutte difficile" en Grèce

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Archives : vue aérienne de la forêt de Landiras, après avoir été ravagé par un incendie qui a dévoré plus de 12 hectares, le 23 juillet 2022
Archives : vue aérienne de la forêt de Landiras, après avoir été ravagé par un incendie qui a dévoré plus de 12 hectares, le 23 juillet 2022   -   Tous droits réservés  BENOIT TESSIER/ AFP

En France, la situation sur le front des incendies s'est encore améliorée ce lundi. Les deux feux de forêt qui ont ravagé plus de 20 000 hectares de de pins pendant 12 jours et qui ont entraîné l'évacuation de quelque 36 000 personnes en Gironde, dans le sud-ouest du pays, sont désormais "fixés".

Après le feux de La Teste-de-Buch qui avait été déclaré "fixé" ce samedi, c'est au tour de celui de Landiras, au sud de Bordeaux, de l'être ce lundi. La préfète de Gironde, Fabienne Buccio, a en effet annoncé que l'incendie qui a ravagé 13 800 hectares de forêt dans ce secteur est également "fixé".  

"Après douze jours de lutte acharnée" contre les incendies, "je suis en mesure de vous annoncer que le feu de Landiras est désormais fixé", a déclaré la préfète de Gironde et Nouvelle-Aquitaine devant la presse.

Tous les habitants qui avaient dû fuir les villages autour de cet incendie, survenu à quelque 40 km au sud de Bordeaux, "vont pouvoir regagner leur domicile", a également indiqué Fabienne Buccio.

Mais "attention, les feux sont fixés. Ils ne sont pas pour autant éteints. Cela signifie qu'il n'y a plus de foyers actifs", a ajouté Mme Buccio.

Autour de La Teste-de-Buch, plus de 7 000 hectares ont été emportés par les flammes sur le bassin d'Arcachon.

"Le bilan est positif car il n'y a eu aucune victime" dans la population, "il y a eu cinq habitations détruites sur les près de 2 800 exposées", a ajouté la préfète qui va "réunir les services de l'Etat pour préparer la sortie de crise économique, pour évaluer les impacts et identifier les besoins".

PHILIPPE LOPEZ/AFP
Forêt de pins près du Pya-sur-Mer, en Gironde, après avoir été ravagée par les flammes, le 23 juillet 2022PHILIPPE LOPEZ/AFP

"Jusqu'à 3 000 sapeurs pompiers de Gironde et 1 200 sapeurs-pompiers venus de 60 départements" ont été mobilisés pour lutter contre les flammes a aussi indiqué la préfète de Gironde. Au total, ces deux feux ont dévoré 20 800 hectares, soit la superficie de deux fois Paris intra muros.

Un incendie est considéré comme "fixé" par les pompiers français lorsque ces derniers estiment que les flammes ne progresseront plus. Il est ensuite "maîtrisé", puis "éteint" et doit ensuite être "surveillé".

"Lutte difficile" dans le nord-est de la Grèce

Ailleurs en Europe, les pompiers luttaient en Grèce ce lundi, pour la cinquième journée consécutive, contre un feu de forêt violent dans le département frontalier d'Evros, dans le nord-est du pays où se trouve le parc national de Dadia, "une lutte difficile", selon le ministre de la Crise climatique et de la Protection civile.

"C'est une lutte difficile, une lutte pour assurer la survie de cet écosystème exceptionnel" de Dadia, l'un de plus important parcs nationaux du pays, a indiqué lundi le ministre Christos Stylianidis qui s'était rendu le week-end sur place pour coordonner la lutte contre le feu.

Protégé par le réseau européen de Natura 2000 et connu pour sa colonie de vautours et d'une faune et flore riche, le parc national de Dadia comprend trois de quatre espèces de vautours européens, dont le Vautour moine qui est l'espèce emblématique de la région, selon des experts.

Lundi, 320 pompiers, deux bombardiers d'eau et quatre hélicoptères poursuivaient leurs efforts pour circonscrire l'incendie dans la forêt de Dadia, déclenché jeudi dernier et ayant conduit à l'évacuation de certains villages par précaution et le transfert des habitants à des hôtels.

Frappée par des températures très élevées qui doivent atteindre 40 degrés Celsius ce lundi dans certaines régions selon la météo, la Grèce lutte également contre deux autres importants incendies déclenchés le week-end : l'un sur l'île de Lesbos, dans le nord-est de la mer Egée et à Krestena dans le Péloponnèse (sud). Dans ces deux régions, habitants et touristes ont dû également être évacués par précaution.

Giannis Spyrounis/ilialive.gr via AP
Feux de forêt dans la région de Krestena, au sud du site d'Olympie, le 24 juillet 2022Giannis Spyrounis/ilialive.gr via AP

La Protection civile a prévenu que le risque des incendies de forêt restait "très élevé" ce lundi en raison de la canicule et des vents forts.

La Grèce est chaque été la proie de violents feux de forêt. L'été dernier, le pays avait été frappé par des températures caniculaires et de violents feux de forêt, qui avaient ravagé 103 000 hectares et fait trois morts, l'île d'Eubée, près d'Athènes, ayant été particulièrement touchée.

Risque d'incendie élevé dans le sud de l'Europe

Le service de Gestion des Urgences du programme européen de surveillance de la Terre Copernicus a émis un bulletin d'alerte ce lundi pour des dangers de départ de feux dans plusieurs pays européens ainsi qu'au Maghreb. 

La situation est particulièrement préoccupante au Portugal, en Espagne, en Italie, en Grèce, au Maroc, en Tunisie et en Algérie, où l'agence européenne a indiqué qu'il y avait un "danger très extrême" dans ces pays. Copernicus a également ajouté qu'un "danger extrême" d'incendie était à craindre dans une dizaine d'autres pays.