This content is not available in your region

Canicule dans les Alpes : l'ascension du Mont Blanc plus périlleuse que jamais

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
La fonte du glacier de Sardona, à Vaettis, en Suisse a révélé une grotte, photo prise le 27 juillet 2022
La fonte du glacier de Sardona, à Vaettis, en Suisse a révélé une grotte, photo prise le 27 juillet 2022   -   Tous droits réservés  Gian Ehrenzeller/KEYSTONE / Gian Ehrenzeller

Accéder à la beauté des cimes, un rêve auxquels beaucoup ont dû renoncé cet été dans les Alpes. Les vagues de chaleur et la sécheresse rendent très difficile et périlleux certains itinéraires de haute montagne en raison des crevasses et des nombreux éboulements.

C'est le cas notamment en France pour l'ascension de l'emblématique Mont-Blanc. Officiellement, aucune voie menant au toit de l'Europe n'est fermée. Mais en pratique seuls les alpinistes les plus expérimentés sont encore capables d'y accéder.

Les amateurs se résignent constatant eux-même les terribles conditions.

"La couche de glace est vraiment mince, le changement est énorme, c'est assez terrifiant", s'alarme cet Ecossais.

"Notre course vers le Mont-Blanc a été annulée à cause de la météo", témoigne cette autre touriste norvégienne, "les guides connaissent la zone et les conditions, donc on comprend, on le fera ailleurs ou une autre fois".

Actuellement dans les Alpes, une dizaine de sommets font l'objet de mises en garde, en France mais aussi en Suisse ou en Italie.

Les glaciers subissent de plein fouet les effets du changement climatique. Chacun garde en tête le drame de la Marmolada, dans les Dolomites, dont l'effondrement partiel a fait 11 morts, il y a à peine un mois.