This content is not available in your region

Crise énergétique : le biogaz, une des alternatives face à la pénurie de gaz russe

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Une usine de biogaz à Zerbst en Allemagne
Une usine de biogaz à Zerbst en Allemagne   -   Tous droits réservés  Euronews/screengrab

La Russie réduit drastiquement ses exportations de gaz et l'Allemagne se tourne vers des sources alternatives d'énergie, et notamment le biogaz.

À quelques heures de route de Berlin, cette usine de la ville de Zerbst exploite les déjections animales : celles de poulets, de vaches ou de cochons.

Chris Döhring, propriétaire d'une usine de biogaz : "On produit tous les jours l'équivalent en gaz d'une citerne de 20 000 litres de pétrole."

Berlin observe avec inquiétude la réduction des volumes livrés par Gazprom : le géant russe exporte désormais vers l'Allemagne environ 20 % du gaz qu'il devait en principe livrer.

En cas de pénurie, certaines entreprises allemandes pourraient, cet hiver, par mesure d'économie, être obligées de tourner au ralenti.

Ce qui n'est pas le cas dans cette ville au sud-est de Berlin qui pourra compter sur son usine de biogaz.

Chris Döhring, propriétaire d'une usine de biogaz : "Avec notre partenaires, le réseau de gaz local, et avec la ville, nous serons en mesure de continuer à chauffer l'hôpital, les écoles et les autres infrastructures essentielles."

L'exemple de Zerbst est observé par les défenseurs de l'environnement.

À court terme, le biogaz ne pourrait pas être, à lui seul, une solution à la crise énergétique qui touche l'Europe.

Mais la méthode devrait en revanche prendre de l'ampleur et jouer un rôle plus important au sein des pays de l'Union européenne.

Heiko Lohmann, expert en énergie : "L'Union européenne a mis en place le projet RePowerEU pour s'affranchir du gaz russe et le biogaz est censé jouer un rôle important. Cela dit, la plupart de mes collègues ne pensent pas que cela soit totalement possible. Le plan pourrait ne pas être réalisable."

Jona Källgren Euronews : "L'Allemagne est confrontée à un énorme défi, un problème colossal : elle essaie de s'affranchir de l'énergie russe, et en particulier du gaz russe. Et le biogaz, comme celui qui est produit ici à l'ouest de Berlin, ne sera pas la solution à ce problème, mais il pourrait jouer un rôle important à l'avenir, dans la construction de la sécurité énergétique allemande."