EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Chili : l'île de Pâques rouvre aux touristes après la crise du Covid

"Moais" à Rano Raraku, la carrière de l'île de Pâques ou Rapa Nui, au Chili, image d'archives août 2012.
"Moais" à Rano Raraku, la carrière de l'île de Pâques ou Rapa Nui, au Chili, image d'archives août 2012. Tous droits réservés Karen Schwartz/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Karen Schwartz/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La célèbre île et ses Moaï située au milieu du Pacifique est restée fermée aux visiteurs pendant plus de deux ans, pour échapper aux ravages de la pandémie

PUBLICITÉ

L'île de Pâques et ses célèbres Moaï sont de nouveau accessibles aux touristes Après plus de deux ans de fermeture pour cause de Covid, les vols chargés de visiteurs ont repris ce jeudi.

Dans un premier temps, seules deux liaisons par semaine sont autorisées. Une reprise progressive pour cette île située à quelques 3700 kilomètres des côtes chiliennes.

"Les attentes sont importantes. Les gens sont contents. Ils sont satisfaits d'avoir finalement ce pont qui s'est rouvert, non seulement pour recevoir des invités, ce qui est nécessaire pour l'économie mais aussi pour retrouver ces sensations de libertés, de pouvoir de nouveau sortir, aller et venir", explique le maire de l'île Pedro Edmunds Paoa.

Vaccin, test, chaque visiteur devra montrer patte blanche sur cette petite île qui ne dispose que d'un seul hôpital. "L_es étrangers doivent faire homologuer leur vaccin, ce qui prend deux ou trois jours, et rester au Chili, pour faire leur test PCR_" explique Manuel Valencia, à l'aéroport Nuevo Pudahuel de Santiago du Chili

L'activité va donc reprendre au ralenti sur l'île, une réelle bouffée d'oxygène pour les 8 000 habitants dont la très grande majorité vit du tourisme.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tourisme de masse en Espagne : les îles Baléares happées vers le fond ?

Face l'hypertourisme, la ville d'Athènes réfléchit à des solutions plus durables

Le secteur hôtelier parisien fait grise mine à l'approche des Jeux Olympiques