Gaza : la trêve entre Israël et le Jihad islamique déjà rompue

Les frappes
Les frappes Tous droits réservés MOHAMMED ABED/AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée israélienne a mené des frappes quelques minutes seulement après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu.

PUBLICITÉ

Israël a mené des frappes ce dimanche 7 août sur des positions du Djihad islamique à Gaza. Une nouvelle attaque, quelques minutes seulement après l'entrée en vigueur d'une trêve avec le groupe armé palestinien.

La trêve n'aura duré que quelques instants. L'armée israélienne a mené des frappes sur une des positions du Djihad islamique ce dimanche, en réponse à des roquettes en provenance de Gaza, seulement quelques minutes après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu à 23h30.

Ces trois jours de violences entre le Djihad islamique et les forces israéliennes ont déjà coûté la vie à 44 palestiniens, dont 15 enfants.

Situation fragile

Israël a déclaré que l'opération militaire dans la Bande de Gaza se poursuivrait aussi longtemps que nécessaire, afin de réduire les dommages causés aux civils.

Le conseil de sécurité des Nations Unies devrait se réunir dans la journée ce lundi 8 août. Une réunion en urgence, réclamée par les Emirats arabes unis, qui ont souligné la nécessité de rétablir le calme à Gaza, et de freiner cette escalade de violences. L'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland a salué sur Twitter l'accord de trêve, mais a cependant affirmé que la situation restait fragile.

Cette nouvelle confrontation est la pire depuis la guerre de onze jours en mai 2021, pendant laquelle au moins 256 Palestiniens, dont 66 mineurs, avaient été tués.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : la trêve entre Israël et le Jihad islamique reste fragile

Israël envisage "une semaine" de raids sur Gaza

Une rumeur déplace des milliers de Palestiniens