This content is not available in your region

Ukraine : l'inquiétude ne faiblit pas autour de la centrale de Zaporijjia

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des troupes russes gardent l'entrée de la centrale hydroélectrique de Kakhovka, en Ukraine.
Des troupes russes gardent l'entrée de la centrale hydroélectrique de Kakhovka, en Ukraine.   -   Tous droits réservés  AP Photo

En Ukraine, l’inquiétude ne faiblit pas autour de la centrale de Zaporijjia. Selon le ministère russe de la Défense, les systèmes de refroidissement des réacteurs nucléaires pourraient être affectés. En cause, des bombardements ukrainiens sur la centrale hydroélectrique de Kakhovka, située plus au sud. Trois de ses six turbines auraient été arrêtées.

Depuis le 5 août, Moscou et Kyiv s'accusent mutuellement de bombarder le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia, tenue par les forces russes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine. La communauté internationale craint un accident nucléaire.

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé les Russes qui ne condamnent pas l’invasion de Ukraine d'être complices : "Où que vous soyez - tant sur le territoire de la Russie qu'à l'étranger - votre voix doit résonner pour soutenir l'Ukraine, et contre cette guerre", a-t-il déclaré.

En attendant, la reprise des exportations de céréales ukrainiennes se poursuit. Ce dimanche, le premier navire affrété par les Nations unies a été chargé de 23 000 tonnes de blé. Il doit rejoindre l’Ethiopie qui connait des conditions proches de la famine.