This content is not available in your region

L’ONU met en garde contre une possible “catastrophe” à la centrale nucléaire de Zaporijjia

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Soldat près de la Centrale Nucléaire de Zaporijjia
Soldat près de la Centrale Nucléaire de Zaporijjia   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

«L'heure est grave», a lancé jeudi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devant le Conseil de sécurité de l'ONU, après que la centrale nucléaire de Zaporijjia a à nouveau été bombardée. Il a réclamé l'accès au site.

En Ukraine, la plus grande centrale nucléaire d'Europe est à nouveau menacée. Située au sud-est de l'Ukraine, la centrale de Zaporijjia a été touchée à deux reprises ce week-end. Des frappes "suicidaires" selon Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU. 

Rafael Grossi, directeur général de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a plaidé pour que son organisation puisse intervenir "le plus vite possible" sur le site.
"Je reste très préoccupé par la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia, a-t-il dit. Et je répète que toute action militaire mettant en péril la sécurité nucléaire doit cesser immédiatement. Ces actions militaires, près d’une si grande installation nucléaire pourraient avoir des conséquences très graves."

Tweet de l’AIEA: "Pourquoi l'AIEA doit être autorisée à se rendre à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia ? Le Directeur général Rafael Grossi énonce les raisons de UNSC."

 Le site de la centrale de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, sous contrôle russe depuis le début mars, a de nouveau été bombardé jeudi, Kyiv et Moscou s’accusant une nouvelle fois d’en être responsables. 

"Ce qui s’est passé ces derniers jours à la centrale électrique est la combinaison des actions criminelles du régime de Kyiv contre l’infrastructure nucléaire et du personnel desservant ces installations", a déclaré Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie au Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies.

Volodymyr Zelensky accuse la Russie "d'atteindre les sommets de l’histoire mondiale du terrorisme". "Personne d’autre n’a utilisé de manière aussi évidente une centrale nucléaire pour menacer le monde entier, a-t-il indiqué. Et tout le monde devrait réagir immédiatement pour chasser les occupants du territoire de la centrale nucléaire de Zaporijjia."

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février dernier, l'Agence internationale pour l'énergie atomique n'a plus accès à la plus grande centrale nucléaire d'Europe. Ce que le secrétaire général de l'ONU appelle une nouvelle fois ce vendredi matin de ses vœux. Si aucun dégât majeur n’a été signalé sur le site pour le moment, plusieurs détecteurs de radiations, qui jouent un rôle important dans la détection de hausse de radioactivité, ont été rendus hors service par les bombardements.

L’Europe et les Etats-Unis appellent Moscou à cesser toute opération militaire autour de Zaporijjia.