This content is not available in your region

Pollution : le fleuve Oder en Pologne, tombeau pour 300 tonnes de poissons

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Un poisson mort sur l'Oder
Un poisson mort sur l'Oder   -   Tous droits réservés  Frank Hammerschmidt/(c) Copyright 2022, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

Une horreur écologique. La marina touristique de Cigacice, sur la rivière Oder en Pologne est vide. Pas un seul touriste sur les berges. Seuls les pompiers continuent de retirer les poissons victimes de la pollution.

300 tonnes de cadavres de poissons à repêcher, une odeur pestilentielle, et une économie qui s'écroule.

Piotr regarde ses bateaux de tourisme vides. Ses réservations ont chuté de 90 %. Lors d'un bon week-end, Cigacice attirait entre 5 000 et 10 000 touristes.

"Les gens ont désormais peur de la rivière, explique Piotr Wloch. Il est difficile de prédire si cet empoisonnement de l'eau restera longtemps dans leur tête ou s'ils oublieront, mais pour nous, ce sont douze années de travail qui tombent à l'eau."

 En cause, une probable pollution industrielle: la catastrophe pourrait avoir été déclenchée par des algues toxiques causées par des déchets d'usines en Pologne.

"Connaissant l'approche du gouvernement en Pologne vis-à-vis de l'écologie, de la nature et de l'environnement, on pouvait s'y attendre, regrette Krzysztof Fedorowicz, un viticulteur de la région. En vérité, l'Oder était une bombe à retardement car nous savions tous que de nombreuses usines en Silésie y déversaient directement leurs eaux usées."

 Le fleuve était fortement pollué jusqu'à la fin des années 1990, un héritage industriel de l'ère communiste. En 1997, à la suite d'une inondation massive, il s'était auto-nettoyé, et les touristes étaient revenus. Le fleuve se retrouvera désormais seul, et pendant plusieurs années peut-être.