EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Elections en Angola : victoire du parti au pouvoir, le président sortant reconduit

Archives : le président angolais sortant, Joao Lourenco, le 20 juillet 2022 lors d'un meeting à Luanda.
Archives : le président angolais sortant, Joao Lourenco, le 20 juillet 2022 lors d'un meeting à Luanda. Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au terme du scrutin le plus disputé de l'histoire du pays, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) du président sortant Joao Lourenço l'a emporté avec 51,17% des suffrages exprimés, contre 43,95% pour le premier parti d'opposition, l'Unita, selon les résultats officiels.

PUBLICITÉ

Le parti historique au pouvoir en Angola a remporté les élections législatives, donnant un second mandat au président sortant, Joao Lourenço, selon les résultats officiels annoncés ce lundi.

Au terme du scrutin le plus disputé de l'histoire du pays, le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) l'emporte avec 51,17% des suffrages exprimés, contre 43,95% pour le premier parti d'opposition, l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (Unita), a déclaré la Commission électorale nationale lors d'une conférence de presse.

L'Unita, le parti d'Adalberto Costa Junior, 60 ans, avait contesté les résultats préliminaires, qui donnaient déjà l'avance au MPLA. Cinq membres de la CNE ont par ailleurs menacé de ne pas signer les résultats finaux.

En Angola, il n'y a pas d'élection présidentielle. La tête de liste du parti vainqueur aux législatives est automatiquement investie chef de l'Etat.

Le MPLA, qui l'avait remporté haut la main en 2017 avec 61% des suffrages, enregistre ainsi son plus bas score. En 2012, il avait rassemblé 71,84% des votes.

Il conserve la majorité au Parlement avec 124 sièges sur 220. Mais il perd la majorité des deux tiers qui lui permettait jusqu'ici de passer des lois sans le soutien d'un autre parti.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : réformateur contre ultraconservateur pour le deuxième tour de l'élection présidentielle

Royaume-Uni : le vote pour les élections générales est en cours

Elections législatives 2024 : le RN reste en tête des intentions de vote