This content is not available in your region

"Un avenir d'espoir" : c'est la devise des conférences d'Estoril qui ont débuté ce jeudi

Access to the comments Discussion
Par Nuno Prudêncio
euronews_icons_loading
Conférence de demain
Conférence de demain   -   Tous droits réservés  John Pennell/AP

Pendant deux jours, la Nova School of Business and Economics, située près de Lisbonne, accueille un cycle de conférences pour penser le monde de demain.

Un avenir d'espoir : c'est la devise des conférences d'Estoril, qui ont débuté ce jeudi près de Lisbonne. L'objectif : ouvrir un dialogue avec les nouvelles générations sur la situation mondiale aujourd'hui, et chercher des initiatives pour faire face aux défis de demain. Car selon l'écrivain et réalisateur Andri Magnason, qui présentait l'un de ses films: "Tout ce que nous faisons maintenant a un effet direct sur la vie des gens en 2100. Nous devons penser à cette époque comme si elle était très proche de nous". 

Du changement climatique aux différentes formes de discriminations, experts et politiciens ont débattu de solutions pour préparer le monde de demain. 

Experts et solutions

C'était le cas par exemple de Shani Danda, experte sur les questions du handicap : "Une grande partie de mon travail consiste à représenter des communautés qui sont très sous-représentées, comme les personnes en situation de handicap en Asie du Sud. Malheureusement, je pense que les gouvernements et les associations n'en font pas assez."

Des militants pour l'environnement et les droits de l'Homme étaient également présents, comme la militante des droits des peuples d'Amazonie et de la protection de l'environnement, Helena Gualinga : "Nous avons parlé du rôle des peuples indigènes dans la lutte contre le changement climatique, du leadership des jeunes, ainsi que du partage de la mentalité et de la philosophie des peuples indigènes".