Une pneumonie d'origine inconnue préoccupe l'Argentine

Clinique privée de Tucuman en Argentine - 01.09.2022
Clinique privĂ©e de Tucuman en Argentine - 01.09.2022 Tous droits rĂ©servĂ©s DIEGO ARAOZ / TELAM / AFP
Tous droits rĂ©servĂ©s DIEGO ARAOZ / TELAM / AFP
Par Euronews & AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

đŸ‡ŠđŸ‡· 🩠 Trois personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©es des suites de la maladie et neuf cas au total ont Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©s de façon trĂšs localisĂ©e.

PUBLICITÉ

En Argentine, une troisiĂšme personne est dĂ©cĂ©dĂ©e cette semaine des suites d'une "pneumonie d'origine inconnue". Les cas dĂ©tectĂ©s sont pour l'instant extrĂȘmement localisĂ©s.

Au total 9 personnes ont été atteintes par cette pathologie respiratoire, dont huit membres du personnel soignant de la clinique privée de San Miguel de Tucuman, dit Tucuman au nord-ouest du pays.

Deux membres du personnel soignant sont dĂ©cĂ©dĂ©s lundi puis mercredi. Le ministre provincial de la SantĂ© Luis Medina Ruiz a annoncĂ© ce jeudi le dĂ©cĂšs d'une troisiĂšme personne, une femme de 70 ans qui Ă©tait patiente dans cette mĂȘme clinique privĂ©e, ou elle avait subi des interventions chirurgicales.

Cette patiente "avait Ă©tĂ© opĂ©rĂ©e pour un problĂšme de vĂ©sicule biliaire puis rĂ©opĂ©rĂ©e deux fois. DĂšs lors, il y a eu un tableau d'infection pulmonaire qui coĂŻncide avec l'apparition (des symptĂŽmes) chez les autres", a-t-il prĂ©cisĂ©. Cette patiente pourrait "en principe ĂȘtre la +patiente zĂ©ro+, mais c'est Ă  l'examen".

Sur les six patients atteints, quatre sont hospitalisés avec des symptÎmes plus ou moins graves, deux autres sont suivis à l'isolement à domicile. Les trois nouveaux cas révélés jeudi sont ceux d'une aide-soignante et d'une infirmiÚre quadragénaires, et d'un infirmier de 30 ans avec des comorbidités.

Recherches en cours

A la suite du déclenchement du foyer, une "recherche intense de tout le personnel de santé" de la clinique a été lancée aux fins de suivi, a précisé M. Ruiz Medina.

Des examens sont aussi en cours déterminer l'origine de la maladie. Covid et grippe ont déjà été écartés.

L'infectiologue Mario Raya, directeur-adjoint du Centre de santé Zenon Santillan, principal hÎpital public de Tucuman, a par ailleurs assuré jeudi que "pour le moment, nous n'avons aucun cas en dehors de cet établissement".

"C'est une Ă©pidĂ©mie, Ă  un certain endroit, avec une cause prĂ©cise et un certain nombre de personnes. Pour l'instant, tout ce qui concerne cette pathologie est sous enquĂȘte", a-t-il dĂ©clarĂ© au quotidien local La Gaceta de Tucuman.

Partager cet articleDiscussion

À dĂ©couvrir Ă©galement

Des épidémies de pneumonie signalées dans plusieurs régions d'Europe. Voici ce qu'il faut savoir

Argentine : un mort dans des affrontements lors d'un match de football

Dans une Argentine sous le choc, manifestations massives contre l'attentat de Kirchner