This content is not available in your region

"Une situation intenable" à Zaporijjia : le rapport alarmant de l'AIEA

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La centrale nucléaire de Zaporijjia (01/09/22)
La centrale nucléaire de Zaporijjia (01/09/22)   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The Associated Press.

Moins d'une semaine après avoir inspecté la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, les experts de l'AIEA ont remis leur rapport. Ils décrivent une "situation intenable" et réclament la mise en place d'une "zone de sécurité" pour éviter une catastrophe nucléaire.

"Il est urgent de prendre des mesures", a estimé l'agence onusienne dans son rapport, préconisant donc "l'établissement d'une zone de sécurité nucléaire et de protection" de ce complexe nucléaire du sud de l'Ukraine.

"La situation actuelle est intenable", a résumé l'AIEA, le site de la centrale ayant été touché ces dernières semaines par de multiples frappes dont Kyiv et Moscou s'accusent mutuellement. De nouvelles frappes ont été signalées ce mardi.

Le rapport de l'AIEA  est "une bonne chose" pour Volodymyr Zelensky

Dans son message quotidien, mis en ligne tous les soirs, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué le fait que le rapport mentionne la présence de matériel militaire russe dans l'enceinte de la centrale.

"Le rapport mentionne la présence de matériel militaire russe dans l'enceinte de la centrale nucléaire, la pression qui y est exercée sur nos employés, et fait clairement allusion à l'occupation militaire russe. C'est une bonne chose", a-t-il déclaré.

M. Zelensky s'est montré plus dubitatif sur la proposition du rapport de créer une zone de sécurité à la centrale.

"Si le contenu de cette proposition est de démilitariser le territoire de la centrale nucléaire (...) alors nous pouvons soutenir une telle zone de protection démilitarisée", a-t-il déclaré.

La Russie "regrette" que le rapport de l'AIEA n'accuse pas l'Ukraine

L'ambassadeur russe à l'ONU a regretté ce mardi lors d'une réunion du Conseil de sécurité que le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ne pointe pas la responsabilité de l'Ukraine, que Moscou accuse d'avoir bombardé la centrale nucléaire de Zaporijjia.

"Nous regrettons que dans votre rapport (...) la source de ces bombardements ne soit pas nommée directement", a déclaré Vassili Nebenzia, estimant que ce rapport présenté à distance par le patron de l'AIEA devant le Conseil était une "confirmation" que la "seule menace" contre le site venait des "bombardements et des sabotages par les forces armées ukrainiennes".

La centrale la plus puissante d'Europe

Satellites Sentinel du programme européen Copernicus
La centrale nucléaire de Zaporijjia, le 29 août 2022Satellites Sentinel du programme européen Copernicus

La centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande d'Europe avec une puissance théorique de 6 000 mégawatts fournie via 6 réacteurs, est aux mains des militaires russes depuis mars dernier même si son fonctionnement est toujours assuré par le personnel ukrainien. Par ailleurs, deux membres de la délégation de l'AIEA sont toujours sur place et doivent y rester de façon permanente.