Législatives en Italie : quel mode de scrutin ?

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Le Parlement italien
Le Parlement italien   -   Tous droits réservés  AP Photo/Gregorio Borgia

L'Italie pourrait vivre un bouleversement. L'extrême-droite, en tête des sondages, espère une victoire historique ce dimanche lors de législatives cruciales. Près de 51 millions d'électeurs sont appelés à élire un nouveau Parlement. Pour ce scrutin, l'âge du vote pour le Sénat passe de 25 à 18 ans, une première.

C'est aussi la première fois que les électeurs voteront pour un Parlement resserré, passant de 945 élus à 600, 400 députés et 200 sénateurs.

La loi électorale italienne actuelle, est un mélange de scrutin uninominal à un tour, 1/3 soit 37 % des parlementaires sont élus avec ce système, et d'un scrutin proportionnel qui désignent 2/3 des élus  soit environ 61 % des parlementaires.   Ce mode de scrutin mixte favorise le camp conservateur mené par le parti d'extrême droite Fratelli d'Italia. 

Le système proportionnel prévoit également un seuil barrière, un pourcentage minimum de voix que les partis et coalitions doivent atteindre au niveau national pour entrer au Parlement : 3% pour un parti et 10% pour une coalition.

L'abstention sera une des clés des législatives de ce dimanche en Italie. Elle pourrait dépasser les 30% selon les experts.

La coalition droite/extrême droite pourrait rafler entre 45% et 55% des sièges au Parlement. Et faire de Georgia Meloni la première dirigeante d'un parti postfasciste à conduire le gouvernement d'un pays fondateur de l'Europe communautaire.