EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Des soldats russes "à bout de force" à Lyman, selon un responsable séparatiste pro-russe

Combats en Ukraine
Combats en Ukraine Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Lyman, les soldats russes partiellement encerclés combattent "à bout de force" et la situation y est "difficile", a admit un haut responsable séparatiste prorusse. Kyiv affirme avoir le le contrôle de presque toutes les routes logistiques autour de Lyman.

PUBLICITÉ

L'armée ukrainienne poursuit son avancée sur le front nord, alors que les habitants des villes libérées, comme Kupiansk, découvrent les destructions.

Les combats les plus violents se déroulent plus au sud dans la ville de Lyman. 5000 à 5500 soldats russes  seraient encerclés, ils combattent "à bout de force" et la situation y est "difficile", a admit un haut responsable séparatiste prorusse. Kiev affirmait plus tôt avoir le le contrôle de presque toutes les routes logistiques autour de Lyman.

 "Nous avons des résultats significatifs dans l'est de notre pays, a déclaré Volodymyr Zelensky. Il y a déjà suffisamment d'informations publiques à ce sujet. Tout le monde a entendu ce qui se passe à Lyman, dans la région de Donetsk. Ces étapes signifient beaucoup pour nous."

 Le gouvernement ukrainien affirme que l'attaque vendredi d'un convoi civil dans la ville de Zaporijjia par la Russie était "délibérée". Les deux pays se renvoient la responsabilité de la frappe.

"Ces frappes étaient délibérées, martèle Denys Monastyrskiy, ministre ukrainien des Affaires intérieures. Vous pouvez voir qu'ici, dans la zone, il n'y a aucune installation militaire, aucune accumulation d'équipements. Il y a toujours, chaque jour, uniquement des civils qui se déplacent vers le territoire temporairement occupé. Ce sont des personnes âgées, des femmes avec des enfants et des familles."

La frappe dévastatrice sur une colonne de véhicules a fait 25 morts et 50 blessés, quelques heures avant l'annexion prévue par la Russie des régions ukrainiennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'armée ukrainienne a repris Lyman, dans une des régions annexées par Moscou

Ukraine : au moins trois morts à Kharkiv, les infrastructures énergétiques de nouveau visées

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv