Le surréalisme, l'art des périodes troublées au cœur d'une exposition à Londres

Access to the comments Discussion
Par Euronews & AFP
Le canapé "Mae West Lips" de Salvador Dali photographié à l'occasion de l'avant-première de l'exposition "Surreal Things" au Victoria and Albert Museum de Londres - 27.03.2007
Le canapé "Mae West Lips" de Salvador Dali photographié à l'occasion de l'avant-première de l'exposition "Surreal Things" au Victoria and Albert Museum de Londres - 27.03.2007   -   Tous droits réservés  Chris Young /AFP

Il surprend, questionne, bouscule depuis près de 100 ans. Le surréalisme et son influence sur le monde des arts et du design font l'objet d'une nouvelle exposition à Londres.

L'exposition "Objets de désir: surréalisme et design de 1924 à aujourd'hui" ouvre ses portes au public à partir de ce vendredi et jusqu'en février 2023 au Design Museum dans la capitale britannique. Elle entend démontrer comment le courant surréaliste a inspiré et influencé le design, la mode, les arts décoratifs, la photographie, le cinéma et plus encore pendant près d'un siècle. 

Des œuvres de Salvador Dalí à Christian Dior, en passant par celles de créateurs contemporains, 350 objets étonnants sont à découvrir. Le visiteur est accueilli avec l'une des plus célèbres représentations de la psyché humaine: "Métamorphose de Narcisse", peinte par Dalí en 1937.

Le surréalisme n'est pas mort

Partout où je regarde en ce moment, il semble que les idées et l'esthétique surréalistes résonnent avec nous
Kathryn Johnson
Commissaire de l'exposition

Pour la commissaire d'exposition, Kathryn Johnson au micro de l'AFP, le surréalisme défini par le poète français André Breton pendant l'entre deux guerre, reste pertinent aujourd'hui.  

"_Partout où je regarde en ce moment, il semble que les idées et l'esthétique surréalistes résonnent avec nous.__Pour moi, ce n'est pas un hasard si ces moments coïncident avec des périodes d'instabilité économique et politique, car le surréalisme a été fondé dans un moment chaotique. C'est pourquoi il accepte l'incertitude, l'inexplicable. _Et aujourd'hui, je pense que nous avons besoin d'artistes et de designers qui répondent au désordre de notre époque."

Pour Mateo Kries, directeur du Vitra Design Museum en Allemagne, qui a prêté beaucoup des pièces exposées à Londres, le surréalisme "aujourd'hui n'est plus un mouvement artistique, mais une attitude face à l'art et le design".