Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les alliés de l'Ukraine mettent en garde la Russie contre sa "menace nucléaire"

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell et le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.   -   Tous droits réservés  Olivier Matthys/Copyright 2022 The AP. All rights reserved   -  

Lors d'une réunion des ministres de la Défense de l'Otan, jeudi 13 octobre, le chef de la diplomatie européenne a donné l'état d'esprit des alliés de l'Ukraine face aux menaces russes et prévenu que le recours à l'arme nucléaire par Moscou entraînerait une réponse du bloc "lourde de conséquences" pour la Russie.

"Toute attaque nucléaire contre l'Ukraine engendrera une réponse, pas une réponse nucléaire mais une réponse si puissante du côté militaire que l'armée russe sera anéantie.Vladimir Poutine ne devrait pas bluffer.", a déclaré Josep Borrell aussi Vice-président de la Commission européenne.

À Bruxelles, le secrétaire général de l'Otan a lui aussi souligné une "rhétorique nucléaire dangereuse et irresponsable" du président russe tout en précisant que "les circonstances dans lesquelles l’Otan pourrait avoir à utiliser des armes nucléaires" étaient "extrêmement éloignées".

Cette réunion, qui a lieu habituellement une ou deux fois par an, intervient dans un contexte de forte tension, alors que certains alliés de l'alliance atlantique, les États-Unis en tête, fournissent à l'Ukraine des armes et des munitions de pointe pour se défendre contre les attaques aériennes russes.

"C'est une rhétorique irresponsable et imprudente est dangereuse, a affirmé le secrétaire américain à la défense Lloyd Austin à propose de la menace nucléaire, Nous ne pensons pas que cela soit très utile. Une fois encore, c'est dangereux et l'Otan ne représente aucune menace pour la Russie".

Washington a d'ailleurs salué la décision de Madrid d'envoyer des systèmes de missile sol-air Hawk vers Kyiv. L'Union européenne a aussi annoncé une nouvelle enveloppe militaire de 500 millions d'euros portant à plus de 3 milliards d'euros l'aide total à l'Ukraine.