EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Giorgia Meloni, une post-fasciste au pouvoir en Italie

Giorgia Meloni devient la première femme Première ministre d'Italie
Giorgia Meloni devient la première femme Première ministre d'Italie Tous droits réservés Roberto Monaldo/LaPresse
Tous droits réservés Roberto Monaldo/LaPresse
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

« Je suis Giorgia, je suis une femme, je suis une mère, je suis chrétienne" À ces mots prononcé en 2019 et qui avaient fait sa notoriété, Giorgia Meloni peut désormais ajouter "je suis Première ministre".

PUBLICITÉ

« Je suis Giorgia, je suis une femme, je suis une mère, je suis chrétienne" À ces mots prononcé en 2019 et qui avaient fait sa notoriété, Giorgia Meloni peut désormais ajouter "je suis Première ministre". C'est la première femme à occuper ce poste dans l'histoire de l'Italie.

Le remix par deux DJ italiens d'un de ses discours, à l'origine parodique, a été vu des millions de fois et grandement contribué à sa popularité en Italie.

À 45 ans, la présidente et fondatrice du parti postfasciste (2014), les Fratelli d'Italia accède au pouvoir sur un programme de droite dure : moins d'immigration, moins d’impôts et plus de sécurité.

Elle prend la tête d'un gouvernement de coalition de droite et de centre-droite avec la Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi.

L'histoire de Giorgia Meloni et de Silvio Berlusconi remonte à 2008, quand l'ex-chef de l'État la nomme au ministère de la jeunesse. Alors âgée de 31 ans, elle devient la plus jeune ministre de l'histoire de l'Italie. Elle conservera ce poste jusqu'en 2011.

"Dieu, famille, patrie"

Profondément conservatrice, celle qui a pris pour devise "dieu famille patrie" défend une politique nataliste et s'oppose au mariage gay et à l'homoparentalité, promus par ce qu'elle qualifie de "lobby LGBT". 

"Le parti de Giorgia Meloni pense déjà à mettre la main sur des mesures anti-discrimination pour les personnes LGBT+ dans les écoles, le monde du travail et les médias. L'opposition fera son travail" dénonce la sénatrice démocrate (PD) Monica Cirinna sur Twitter

Son arrivée au pouvoir a élevé des craintes dans le pays pour le droit des femmes à l'interruption volontaire de grossesse. Des milliers de femmes italiennes ont défilé le 28 septembre, journée mondiale de l'avortement, pour défendre leur droit à disposer de leur corps comme bon leur semble.

Politique extérieure pro-OTAN

Proche du premier ministre hongrois Viktor Orban, elle est en faveur d'une Europe des nations et de frontières fortes.

Elle a cependant réaffirmé son soutien à l'Ukraine et à l'OTAN, face à l'invasion russe face à la prise de position de Silvio Berlusconi qui a affirmé avoir "renoué" avec Vladimir Poutine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine remplace Sergueï Choïgou au ministère de la Défense

Luis Montenegro a remporté les élections législatives grâce à une coalition

En Irlande aussi, l'accueil des migrants commence à diviser la société