EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mexique : Les passages de migrants en baisse après les nouvelles règles pour le Venezuela

Des migrants vénézuéliens franchissent le fleuve côtier Suchiate, à la frontière entre le Mexique et le Guatemala, près de Cuidad Hidalgo, le 4 octobre 2022.
Des migrants vénézuéliens franchissent le fleuve côtier Suchiate, à la frontière entre le Mexique et le Guatemala, près de Cuidad Hidalgo, le 4 octobre 2022. Tous droits réservés Marco Ugarte/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Marco Ugarte/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Mexique a déclaré vendredi que les passages de frontières par des Vénézuéliens semblent diminuer après l'adoption de nouvelles règles américaines sur l'expulsion des personnes originaires de la nation sud-américaine qui arrivent par voie terrestre.

PUBLICITÉ

Les passages de frontières par des Vénézuéliens semblent diminuer au Mexique après l'adoption de nouvelles règles américaines sur l'expulsion des personnes originaires de la nation sud-américaine qui arrivent par voie terrestre.

Le gouvernement mexicain organisait vendredi des exercices conjoints avec le Guatemala sur le contrôle des migrations. Des responsables mexicains et guatémaltèques se sont rencontrés sur un pont enjambant la rivière Suchiate qui sépare les deux pays pour discuter du partage d'informations et des meilleures pratiques. Alors même que l'événement officiel se déroulait, des migrants ont continué à traverser la rivière en contrebas sur des radeaux à chambre à air, mais la plupart se sont rapidement rendus aux agents du côté mexicain.

Néanmoins, Arturo Rocha, un fonctionnaire du département des relations extérieures du Mexique, estime que le nombre de Vénézuéliens traversant la frontière américaine avait baissé de 90 % et que le nombre de personnes traversant le dangereux fossé de Darien entre la Colombie et le Panama avait baissé de 80 %.

L'administration Biden a annoncé la semaine dernière un nouveau programme qui permettrait d'accepter jusqu'à 24 000 migrants vénézuéliens dans les aéroports américains. Le Mexique, quant à lui, a accepté de reprendre les Vénézuéliens qui entrent illégalement aux États-Unis par voie terrestre.

Jusqu'à présent, le Mexique donnait aux Vénézuéliens et aux autres migrants des laissez-passer de transit à court terme qui leur permettaient d'atteindre une ville plus à l'intérieur du Mexique, San Pedro Tapanatepec, où ils pouvaient attendre des visas plus formels. Des milliers de migrants s'étaient rassemblés à San Pedro Tapanatepec dans l'attente de ces papiers, que beaucoup avaient déjà utilisés pour continuer vers la frontière américaine.

Mais vendredi, Héctor Martínez Castuera, le directeur de la coordination de l'Institut national de l'immigration du Mexique, a déclaré que les visas ne seraient plus distribués à San Pedro Tapanatepec. À la place, les autorités mexicaines ont mis en place un refuge pour les migrants afin de prendre en charge tous ceux qui y attendent. "Nous avons installé un abri là-bas, un grand abri pour accueillir les migrants, mais pour l'instant nous ne distribuons aucun formulaire d'immigration", a-t-il déclaré.

Selon M. Martínez Castuera, les migrants peuvent essayer d'obtenir des papiers pour rester au Mexique ou retourner au Venezuela. Il a ajouté que le Mexique analysait la possibilité d'aider certains d'entre eux à rentrer, comme le souhaitent "de nombreux Vénézuéliens". De nombreux Vénézuéliens qui étaient en route pour les États-Unis lorsque les nouvelles règles ont été annoncées se trouvent à présent au Mexique, avec peu d'espoir de parvenir à rallier le riche voisin du nord.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Manifestation contre les violences à la frontière de la Colombie et du Venezuela

Nicolas Maduro : "le Venezuela est avec Poutine, il est avec la Russie !"

Mexique : la caravane de migrants progresse vers les États-Unis