AFP

Vidéo. Manifestation contre les violences à la frontière de la Colombie et du Venezuela

Plus d'un millier d'indigènes de l'ethnie Bari, qui vit à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, ont défilé dans les rues de la ville colombienne de Tibu, pour demander l'arrêt des violences des groupes armés dans la région.

Plus d'un millier d'indigènes de l'ethnie Bari, qui vit à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, ont défilé dans les rues de la ville colombienne de Tibu, pour demander l'arrêt des violences des groupes armés dans la région.

Tibu fait partie de la région dite du Catatumbo, le principal territoire producteur de drogue au monde, avec environ 40.000 hectares plantés de coca, selon les Nations unies.

Les rebelles de la guérilla de l'ELN et les dissidents de l'ancienne guérilla des Farc qui n'ont pas signé l'accord de paix de 2016 opèrent dans la région et profitent des revenus du trafic de drogue.

Le président Ivan Duque a intensifié la lutte contre le narcotrafic via l'éradication forcée des cultures, effectuée manuellement par des soldats qui se heurtent fréquemment aux cultivateurs.

Avec une production record de 1.010 tonnes en 2020, la Colombie reste le premier exportateur mondial de cocaïne, dont les Etats-Unis sont le premier consommateur mondial.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ