Guerre en Ukraine : de nouveaux enfants adoptés "de force" en Russie

Des personnes évacuées de Kherson se rassemblent à leur arrivée à la gare d'Anapa, dans le sud de la Russie, mardi 25 octobre 2022.
Des personnes évacuées de Kherson se rassemblent à leur arrivée à la gare d'Anapa, dans le sud de la Russie, mardi 25 octobre 2022. Tous droits réservés AP/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une responsable russe confirme l'adoption de 31 "orphelins" ukrainiens de Marioupol en Russie. L'Ukraine dénonce des adoptions forcées.

PUBLICITÉ

Alors que des civils sont actuellement déplacées de la région ukrainienne de Kherson, ravagée par la guerre, des responsables russes admettent que des enfants sont retirés des zones de combat pour être adoptés en Russie.

L'Institut pour l'étude de la guerre, basé aux Etats-Unis, cite des médias russes selon lesquels 31 enfants ont été transférés en Russie depuis la ville dévastée de Marioupol, en vue de leur adoption. 

La confirmation a été donnée par la commissaire russe aux "droits de l'enfant", Maria Lvova-Belova qui avait déjà admis de telles pratiques. "Aujourd'hui, il y a déjà plus de 300 enfants, près de 350 orphelins, accueillis par 16 régions russes", a déclaré Maria Lvova-Belova lors d'une conférence de presse.

De leur côté, les autorités ukrainiennes ont qualifié ces déplacements forcés de population de "génocide contre la nation ukrainienne".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A l’intérieur du réseau à l’origine de la déportation de milliers d’enfants ukrainiens en Russie

Nouveaux affrontements dans l'Est de l'Ukraine, des Ukrainiens reviennent dans les villages libérés

Un politicien russe accusé d'avoir adopté une petite Ukrainienne de 2 ans déportée en Russie