Coupe du monde Qatar 2022 : à la rencontre des volontaires de la FIFA

Par Euronews
Coupe du monde Qatar 2022 : à la rencontre des volontaires de la FIFA
Tous droits réservés  euronews

Dans ce nouvel épisode de l'émission Qatar 365 consacré à la prochaine Coupe du monde de football, Miranda Atty part à la rencontre des volontaires de la FIFA et Aadel Haleem s'intéresse à la manière dont les habitants du Qatar préparent l’accueil des fans de football.

Près de 20 000 volontaires s'activent avant le jour J

Avec une superficie de 11 000 kilomètres carrés, le Qatar est la plus petite nation à organiser une Coupe du monde de football. Et pas moins de 20 000 volontaires venus du monde entier ont été recrutés pour travailler dans des hôtels, des hôpitaux, des aéroports et, bien sûr, dans les stades.

Ces milliers de volontaires de 160 nationalités différentes, âgés de 18 à 77 ans, ont appris à se connaître. Comme l'explique Rufaro, originaire du Zimbabwe.

"Je m'entends vraiment bien avec mes collègues volontaires, dit-elle. Vous savez, c'est comme une famille. C'est un véritable melting-pot, nous sommes tous issus de cultures différentes et nous nous sommes tous parfaitement intégrés. Nous acceptons nos différences et nos cultures respectives. Et maintenant, j'en apprends beaucoup plus sur les gens de différentes nationalités, et eux aussi apprennent à me connaître."

La famille de Rufaro a une histoire particulière avec le Qatar. Son fils et son père viendront tous les deux du Zimbabwe pour faire du volontariat durant la compétition.

"Lors de la Coupe arabe de la FIFA, je m'étais déjà portée volontaire avec mon fils, raconte-t-elle. Ce qui est beau, c'est que j’ai découvert le Qatar en 2019 pour voir mon père. Il suivait un traitement contre le cancer. Il a dû faire une radiothérapie et cela a été fait gratuitement à l’hôpital Hamad."

Découverte de la culture qatarie

La Coupe du monde va également créer de nouvelles opportunités pour les habitants du Qatar.

Le chef pâtissier VJ a par exemple réalisé une réplique en chocolat de 35 kilos du stade Lusail, où se déroulera la finale de la Coupe du monde de la FIFA. En y ajoutant le logo Qatar 2022. Ce jeune homme de 24 ans met toute sa passion dans son travail.

"Depuis l'âge de 8 ans, j'ai toujours cherché à faire quelque chose qui ne m'oblige pas à m'asseoir devant un ordinateur, explique-t-il. J'ai besoin d’être stimulé à la fois mentalement et physiquement. Et la pâtisserie est l'un des très rares secteurs d'activité qui offre les deux : c’est physique et il y a un côté créatif."

De l'autre côté de la ville, une nouvelle installation a vu le jour dans le vieux port de Doha. L'équipe de Clay Encounters a ouvert un nouvel espace, à quelques pas du stade 974. Pendant la Coupe du monde, ils s'associeront à des bateaux de croisière pour organiser des cours de poterie pour les touristes.

Reema Abu Hassen, la propriétaire, a ouvert son premier atelier de céramiques dans le quartier The Pearl il y a cinq ans. Et avec l'arrivée de la Coupe du monde à Doha, elle a ouvert un deuxième studio.

"L'idée est d'accueillir les touristes pour qu'ils puissent découvrir cet artisanat traditionnel, dit-elle. Et acheter des objets fabriqués à la main à Doha spécialement pour la Coupe du monde."

Et si les fans veulent sortir de la ville, Souq Al Wakra se trouve juste au sud de Doha. Il s'agit d'un ancien petit village de pêcheurs et de plongeurs de perles.

C'est ici qu'est implanté Embrace Doha, une maison culturelle indépendante qui présente le riche patrimoine du pays aux touristes et aux expatriés. Sa directrice générale, Shaima Sherif, évoque le tissage traditionnel Al Sadu.

"Traditionnellement, les femmes qataries, et plus particulièrement les femmes bédouines, tissaient le tissu qui constituait les murs de leurs tentes, explique-t-telle. _Avec_des motifs et des symboles très complexes et vraiment spécifiques à la culture qatarie."

L’objectif de tous est que les fans qui viennent au Qatar pour la Coupe du monde repartent avec des souvenirs mémorables.