L'Ukraine reçoit de nouveaux systèmes occidentaux contre les frappes russes

L'Ukraine a annoncé avoir reçu le lundi 7 novembre 2022 des systèmes de défense antiaérienne.
L'Ukraine a annoncé avoir reçu le lundi 7 novembre 2022 des systèmes de défense antiaérienne. Tous droits réservés Bernat Armangue/AP
Tous droits réservés Bernat Armangue/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre ukrainien de la Défense Oleksiy Reznikov s’est réjoui ce lundi de la réception de nouveaux systèmes de défense antiaérienne.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a reçu lundi de nouveaux systèmes occidentaux de défense antiaérienne destinés à contrer les missiles russes, qui pleuvent régulièrement sur les villes du pays en provoquant coupures d'eau et d'électricité à l'approche de l'hiver.

Après plusieurs séries de frappes russes qui ont laissé des centaines de milliers de personnes sans courant, les autorités de la région de Kyiv, la capitale ukrainienne, ont évoqué une situation qui reste "tendue" pour l'approvisionnement en énergie.

L'administration militaire régionale a appelé les habitants à "utiliser l'électricité avec parcimonie", alors que l'opérateur Ukrenergo a dû procéder à des "arrêts d'urgence".

Une attaque russe aux drones et missiles avait laissé le 31 octobre près de 80% des habitants de la capitale sans eau et 350 000 foyers sans électricité, avant qu'une partie des dégâts ne soit réparée.

Pour faire face à ces bombardements, le président Volodymyr Zelensky a réclamé aux pays occidentaux la création d'un "bouclier" à même de protéger les infrastructures critiques ciblées par Moscou.

Selon le ministre de la Défense Oleksiy Reznikov, Kyiv a reçu lundi des systèmes de défense antiaérienne NASAMS et Aspide, fournis par les Etats-Unis, l'Espagne et la Norvège.

"Ces armes renforceront considérablement l'armée ukrainienne et rendront notre ciel plus sûr", a écrit M. Reznikov sur Twitter.

Ces livraisons suivent celles, notamment, du système allemand de dernière génération "Iris-T" ou encore des missiles sol-air français "Crotale". Le Royaume-Uni a annoncé l'envoi de missiles AMRAAM.

Face aux bombardements russes, les Occidentaux espèrent doter l'Ukraine d'une défense antiaérienne "patchwork" à partir d'équipements pour certains modernes et pour d'autres plus anciens.

Selon les autorités ukrainiennes, la Russie a détruit environ 40% des infrastructures énergétiques ukrainiennes depuis début octobre, utilisant notamment des drones-suicides de fabrication iranienne.

Le Kremlin refuse d'évoquer des discussions avec les Etats-Unis

De son côté, le Kremlin a refusé de commenter une information du Wall Street Journal concernant des discussion avec les Etats-Unis sur une possible désescalade en Ukraine.

Le quotidien américain avait précédemment rapporté que le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, avait eu des entretiens confidentiels avec le conseiller présidentiel russe, Yury Ushakov, et le secrétaire du Conseil de sécurité, Nikolay Patrushev, sur l'inadmissibilité de l'utilisation d'armes nucléaires et l'extension du conflit en Ukraine.

"Nous n'avons rien à dire sur cet article, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Les journaux anglo-saxons publient beaucoup de fausses informations. Nous avons déjà dit à plusieurs reprises être ouverts à la réalisation de nos objectifs par le biais de négociations. Nous avons également attiré à plusieurs reprises l'attention de tous sur le fait qu'à l'heure actuelle, nous ne voyons pas de telle possibilité, car Kyiv a adopté une loi qui empêche la tenue de négociations avec la partie russe."

Début octobre, après l’annexion de force de quatre régions ukrainiennes par Moscou, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait signé un décret formalisant l’impossibilité de négocier avec la Russie tant que Vladimir Poutine en serait le président.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula von der Leyen propose une enveloppe de 18 milliards d'euros d'aide à l'Ukraine pour 2023

Moscou dit avoir abattu 50 drones ukrainiens, des infrastructures énergétiques visées

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe