Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Route du Rhum : Thomas Ruyant s'impose dans la classe Imoca

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste
Thomas Ruyant (LinkedOut), vainqueur de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2022 en IMOCA
Thomas Ruyant (LinkedOut), vainqueur de La Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2022 en IMOCA   -   Tous droits réservés  © Alexis Courcoux / #RDR2022

C'est fait ! Thomas Ruyant remporte la 12ème Route du Rhum, dans la catégorie Imoca, celle des monocoque de 60 pieds. Le skipper de LinkedOut a franchi la ligne d'arrivée  au large de Pointe-à-Pitre ce lundi à 2h51 heure locale, soit 7h51 heure de Bruxelles. Après 11 jours, 17 heures, 36 minutes et 25 secondes de course en solitaire sur l'Atlantique entre Saint-Malo en Bretagne et la Guadeloupe, il établit le nouveau temps de référence en Imoca en battant le précédent de plus de 11 heures.  

A 41 ans, le natif de Dunkerque décroche sa seconde victoire dans cette transat, devenue l'une des grandes classiques du circuit. En 2010, Thomas Ruyant l'avait remporté en Class40, la catégorie des monocoques de 40 pieds. 

Posted by Thomas Ruyant on Sunday, November 20, 2022

Le podium devrait être complété ce 21 novembre, normalement dans cet ordre, par Charlie Dalin et Jérémie Beyou qui suivaient de près Thomas Ruyant. 

Les voiliers Imoca sont la catégorie reine des mononoques, à l'image des Ultims chez les multicoques. C'est sur ces 60 pieds, soit plus de 18 mètres, que se dispute la plus célèbre course au large en solitaire, le Vendée Globe. 

SEBASTIEN SALOM-GOMIS/AFP or licensors
Archives : le monocoque LikedOut, barré par Thomas Ruyant, après avoir pris la mer lors du départ de la Route du Rhum, le 9 novembre 2022SEBASTIEN SALOM-GOMIS/AFP or licensors

Ce dimanche, Erwan Le Roux, sur Koesio, avait lui remporté la transatlantique dans la catégorie Ocean Fifty, des multicoques de 50 pieds. 

Le 16 novembre dernier, le record de la course avait été battu par Charles Caudrelier, sur Maxi Edmond de Rothschild. A la barre de son Ultim, il avait effectué la traversée en 6 jours 19 heures et 47 minutes, soit presque un jour de moins que le précédent temps de référence établi par Francis Joyon, sur Idec Sport en 2018.