Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ukraine : à Kherson, la vie reprend difficilement

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Euronews
Euronews   -   Tous droits réservés  AP Photo/Bernat Armangue

Le retour à la normale dans la ville ukrainienne de Kherson va encore prendre plusieurs mois. Dans leur retraite, les Russes ont laissé les habitants sans électricité, sans eau et sans chauffage. Pour survivre, il faut faire de longues queues pour obtenir de l'aide ou remplir des bidons d'eau. Une lourde tâche pour les personnes âgées. "C'est assez lourd. Mais que puis-je faire d'autre ? Il n'y a pas d'eau potable", explique l'une d'elles. 

La vie est également difficile pour ceux qui ont encore des économies. Dans les magasins, les étales sont quasiment vides

Dans ce contexte, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé une nouvelle aide financière à l'Ukraine à hauteur de 2,5 milliards d'euros. En 2023, ce sera 18 nouveaux milliards. 

La guerre continue, comme le rappellent les rapports quotidiens du ministère russe de la Défense. Mardi, Moscou a accusé l'Ukraine de bombarder la centrale de Zaporijjia et de menacer de provoquer une catastrophe nucléaire.

"La centrale court le risque d'un accident nucléaire. Apparemment, Kiev considère qu'un petit incident est acceptable, mais la radioactivité ne demandera rien à Kiev. Ce sera un précédent qui changera à jamais le cours de l'histoire en Europe", a accusé Alexei Likhachyov, patron de Rosatom. L'Ukraine accuse elle aussi la Russie d'être responsable et appelle à la démilitarisation du complexe, contrôlé par les troupes russes depuis mars.