Ecosse : pas de nouveau référendum d'indépendance selon la Cour suprême britannique

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP & AP
La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.
La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.   -   Tous droits réservés  AFP

La décision était attendue et elle n'a finalement surpris personne. La Cour suprême du Royaume-Uni estime que le gouvernement écossais n'a pas le pouvoir unilatéral d'organiser un nouveau référendum sur l'indépendance. C'est un revers pour le pouvoir écossais nationaliste qui voulait convoquer un vote l'année prochaine. La Première ministre membre du Scottish National Party (SNP) espère cependant poursuivre le combat.

"Nous devons, et nous le ferons, trouver un autre moyen démocratique, légal et constitutionnel par lequel le peuple écossais peut exprimer sa volonté. À mon avis, cela ne peut être que des élections. La prochaine élection nationale prévue pour l'Écosse est, bien sûr, l'élection générale britannique, ce qui en fait à la fois la première et la plus évidente occasion de rechercher ce que j'ai décrit en juin dernier comme un référendum de facto", a jugé Nicola Sturgeon.

Le gouvernement britannique a salué la décision. Le Premier ministre Rishi Sunak estimant que l'avenir de l'Écosse est plus prometteur au sein du Royaume-Uni. "Je pense que les Écossais veulent que nous nous efforcions de relever les grands défis auxquels nous sommes confrontés, qu'il s'agisse de l'économie, du soutien à l'hôpital public, ou à l'Ukraine. Il est temps pour les politiciens de travailler ensemble et c'est ce que ce gouvernement va faire", a-t-il fait valoir_._

En 2014, l'Écosse avait organisé un référendum d'indépendance remporté de dix points par les supporteurs du pouvoir central de Londres. Mais deux ans plus tard, le vote sur le Brexit et la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne avait rebattu les cartes. Une majorité d'Ecossais s'étant prononcé pour rester parmi les 27.