EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Êtes-vous un homme ?" lance une mère de soldat russe à Vladimir Poutine

Olga Tsukanova, fondatrice d'un collectif de mères et de femmes de soldats russes demande à être reçue par Vladimir Poutine
Olga Tsukanova, fondatrice d'un collectif de mères et de femmes de soldats russes demande à être reçue par Vladimir Poutine Tous droits réservés Screenshot / AP
Tous droits réservés Screenshot / AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Êtes-vous un homme ? Avez-vous assez de courage pour nous regarder dans les yeux" a lancé cette mère de soldat russe à Vladimir Poutine, dans une vidéo.

PUBLICITÉ

Face aux déboires de l'armée russe en Ukraine, et à l'opacité sur les pertes de Moscou, une mère de soldat charge lourdement Vladimir Poutine, et a demandé à être reçue au Kremlin.

Dans une vidéo publiée mardi, Olga Tsukanova, fondatrice du Conseil russe des mères et des épouses, a critiqué la rencontre entre le président russe et des mères de soldats qui doit se tenir vendredi dans le cadre de la fête des mères. "Êtes-vous un homme ? Avez-vous assez de courage pour nous regarder dans les yeux lors d'une réunion avec des femmes qui n'ont pas été triées pour vous ?" a-t-elle lancé dans cette vidéo.

Des "vraies mères" qui ont voyagé depuis plusieurs villes du pays sont à Moscou, "prêtes à vous rencontrer" a-t-elle déclaré, exigeant des réponses. "Allez-vous vous cacher" a-t-elle lancé, soulignant que "les mères de Russie ont beaucoup de questions. Dialoguons, et arrêtez de nous faire taire avec des événements ostentatoires", a-t-elle dénoncé.

Lors de sa rencontre avec un groupe de mères vraisemblablement triées sur le volet ce vendredi, le président russe a affirmé "partager la douleur" de celles qui ont perdu leurs fils, en les appelant à ne pas croire les "mensonges" sur l'opération militaire.

"Je veux que vous sachiez que moi, personnellement, tous les dirigeants du pays, nous partageons cette douleur. Nous savons que rien ne peut remplacer la perte d'un fils", a-t-il déclaré, la mine grave. "La vie est plus compliquée que ce qu'on voit à la télé ou sur Internet (...), il y a beaucoup de mensonges", a ajouté le président russe, alors que des proches de militaires dénoncent sur les réseaux sociaux les conditions dans lesquelles certains sont envoyés au combat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : les chirurgiens obligés d'allumer des générateurs de secours pendant les opérations

Ukraine : la Russie bombarde Kherson et tente de plonger l'Ukraine dans le noir

Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich condamné à 16 ans de prison pour "espionnage"