EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Mondial 2022 : L'Argentine rejoint les Pays-Bas en quart de finale

Le match Argentine vs Australie au Qatar.
Le match Argentine vs Australie au Qatar. Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'équipe de Lionel Messi a battu l'Australie 2-1 ce samedi 3 décembre au Qatar.

PUBLICITÉ

L'Argentine s'est imposée contre l'Australie (2-1) au Stade Ahmed Ben Ali de Doha et s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial, où elle affrontera les Pays-Bas.

Malgré un match difficile, l'Albiceleste a réussi prendre le dessus sur les Socceroos grâce à son indispensable Lionel Messi qui a ouvert le score à la 35ème minute. Après un échec contre le France en 2018, l'Albiceleste retrouve sa place en quart de finale.

A l'occasion du millième match de sa carrière, l'Argentin a ouvert le score à la 35ème minute conforté ensuite par un deuxième but de Julian Alvarez. "Nous sommes très heureux d'avoir atteint un objectif de plus, d'avoir fait un pas de plus vers notre objectif", a commenté Lionel Messi après le match.

La sélection sud-américaine affrontera les Néerlandais vendredi 9 décembre.

Autre match important de ce samedi 3 décembre, Pays-Bas vs Etats-Unis. L'équipe des Oranje a été la première du Mondial à se qualifier pour les quarts de finale après une victoire 3-1 face à l'équipe américaine.

Le 4 décembre, ce sera au tour de La France et de la Pologne de se disputer un place en quart de finale suivi de l'Angleterre face au Sénégal.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondial 2022 : les Pays-Bas, vainqueurs des États-Unis (3-1), premiers qualifiés pour les quarts

Mondial 2022 : la Corée du Sud et la Suisse dernières qualifiées pour les huitièmes de finale

Mondial 2022 : le Brésil et le Portugal visent le sans-faute