PUBLICITÉ

La justice britannique autorise le renvoi de migrants vers le Rwanda

Campagne de l'association "stand up to racism" devant la haute-cour de justice à Londres
Campagne de l'association "stand up to racism" devant la haute-cour de justice à Londres Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/ AP
Tous droits réservés Kirsty Wigglesworth/ AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement britannique aurait ainsi le pouvoir de renvoyer les demandeurs d'asile de son territoire vers le Rwanda, quelle que soit leur nationalité d'origine.

PUBLICITÉ

Expulser des réfugiés vers le Rwanda, qu'ils soient afghans, érythréens ou encore syrien, cela est désormais légal au Royaume-Uni. Une décision rendue ce lundi par la haute-cour de justice du pays.

Aucun avion n'a pu décoller depuis la promulgation de la loi en mars par le gouvernement de Boris Johnson. Un vol était prévu en juin dernier, avec huit demandeurs d'asile à son bord, mais au dernier moment, une décision de la cour européenne des droits de l'homme avait permis de repousser l'échéance.

La conservatrice ministre de l'intérieur britannique s'est réjouie sur Twitter : "Je m'engage à faire en sorte que ce partenariat avec le Rwanda fonctionne, écrit-elle - mon objectif reste de faire avancer cette mesure dès que possible".

Mais n'en déplaise à Suella Braverman, qui dans une interview avait déclaré que son rêve était de voir partir un avion de migrants vers le Rwanda, la cour a conservé quelques conditions. Pour chaque migrant, le gouvernement doit considérer si un départ pour le Rwanda risque de mettre la personne en danger.

Cela a déjà permis d'annuler huit décisions de renvoi vers le pays africain.

"C'est un grand soulagement de savoir que huit personnes qui devaient être envoyées vers le Rwanda ont pu renverser ces décision, et forcer le ministère de l'intérieur à les reconsidérer, reconnaît le directeur adjoint de l'association de défense des droits des migrants Detention Action, James Wilson. "Mais évidemment, nous sommes inquiets pour les centaines, les milliers de personnes menacées de renvoi vers le Rwanda."

De l'espoir pour les demandeurs d'asile

Le parcours de justice de la loi n'est pas terminé. Les plaignants peuvent encore faire appel de la décision, et même l'emmener jusqu'à la cour suprême britannique. Un processus qui pourrait encore prendre encore plusieurs mois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : des manifestants bloquent un bus qui devait transporter des demandeurs d'asile

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres