Pelé, le "Roi" du football

Access to the comments Discussion
Par euronews
Pelé après son dernier match professionnel, le 1er octobre 1977 au Giants Stadium dans le New Jersey
Pelé après son dernier match professionnel, le 1er octobre 1977 au Giants Stadium dans le New Jersey   -   Tous droits réservés  AP Photo/Richard Drew

Pelé s'en est allé. "O Rei" n'a pas réussi à dribler son dernier adversaire, ce cancer du colon qui l'affectait depuis plus de deux ans. Celui qui avait été décrété "trésor national" en son pays avait été hospitalisé depuis fin novembre à Sao Paulo. Ses proches avaient passé le réveillon de Noël à son chevet. Pelé avait 82 ans. 

Edson Arantes do Nascimento, de son vrai nom, reste, et restera pendant longtemps, la référence absolue dès qu'il s'agit de football.

Le Brésilien est le seul joueur à avoir gagné trois fois la Coupe du monde, en 1958, 1962 et 1970. 

La première fois, il n'a que 17 ans, un sourire candide, des dribbles chaloupés et une efficacité inégalée devant la cage adverse qui le font immédiatement entrer dans la légende. Il est encore à ce jour le plus jeune joueur à avoir marqué un but lors d'un mondial, lorsqu'il étrille le gardien gallois en quart de finale. 

S'il ne marque pas lors de la finale de 1962, Pelé réalisera un doublé huit ans plus tard face à l'Italie. 

Par la suite, seuls les Argentins Diego Maradona et Lionel Messi lui contesteront le titre de meilleur joueur de l'Histoire.

Attaquant ou meneur de jeu, Pelé inscrit plus de 1 000 buts au cours de sa prodigieuse carrière, alors que le  nombre exact fait encore aujourd'hui débat. 

L'éternel n°10 a marqué ses buts sous le maillot de la Seleçao, bien sûr, mais aussi avec celui de Santos, son club de presque toujours. Et c'est d'ailleurs sous la tunique blanche à liseré noir de Santos que Pelé inscrit le 19 novembre 1969 sa millième réalisation au stade Maracana devant plus de 80 000 spectateurs qui n'attendaient que ça. Sous une pluie battante, après avoir transformé un penalty en battant le gardien de l'équipe de Vasco de Gama, "O Rei" effectue un tour d'honneur. Le terrain est envahi par la foule en délire et le match est arrêté plus de 20 minutes 

Pelé porte les couleurs du Santos Futebol Clube pendant 18 ans lors desquels il marque plus de 640 buts pour le "Peixe", soit le poisson en VF, surnom du club de cette ville portuaire située non loin de Sao Paulo. Il y remporte à six reprises le championnat du Brésil et deux fois la Copa Libertadores et la Coupe Intercontinentale.

A la fin des années 70, avant de raccrocher les crampons, il ne s'envole pas vers l'Europe mais effectue une pige très lucrative aux Etats-Unis, au sein du New York Cosmos. Il y reste deux saisons et remporte en 1977 le championnat local avec cette équipe qui compte dans ses rangs une autre gloire du ballon rond, le “Kaiser” Franz Beckenbauer.

Pelé met un terme à  sa carrière professionnelle cette même année 1977, soit six ans après avoir pris sa retraite internationale lors d'une rencontre contre la Yougoslavie. Et pour son dernier match pro, "O Rei" joue une mi-temps pour le New-York Cosmos et l'autre pour Santos, son club de cœur, devant plus de 75 000 personnes présentes ce 1er octobre 1977 au Giants Stadium. 

Après sa carrière et alors qu'il est toujours immensément populaire, il prête son nom à de grandes marques, se lance dans une éphémère carrière d'acteur, devient ambassadeur auprès des Nations unies et ministre des sports, avant que son état de santé ne se détériore.

Désigné athlète du XXème siècle par le Comité international olympique et joueur du XXème siècle par la FIFA, le Roi Pelé a laissé une empreinte indélébile sur tous les terrains où il est passé.