L'Iran mise sur la Chine pour faire face aux pressions internationales

Le président iranien Ebrahim Raisi avec le président chinois Xi Jinping, 14 février
Le président iranien Ebrahim Raisi avec le président chinois Xi Jinping, 14 février Tous droits réservés Yan Yan/Xinhua
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Accompagné à Pékin par une importante délégation économique et commerciale, le dirigeant iranien Ebrahim Raïssi a été reçu ce mardi par son homologue chinois Xi Jinping.

PUBLICITÉ

Alors que Téhéran est confronté à un isolement croissant sur la scène internationale, le président iranien Ebrahim Raïssi effectue une visite importante de trois jours en Chine. Il s'agit de la première visite d'Etat d'un dirigeant iranien en Chine depuis plus de 20 ans.

Accompagné à Pékin par une importante délégation économique et commerciale, le dirigeant iranien a été reçu ce mardi par son homologue chinois Xi Jinping.

Malgré les pressions des pays occidentaux en raison de la répression brutale des manifestations en Iran, Pékin continue de soutenir Téhéran.

Le président chinois a notamment affirmé que Pékin serait aux côtés de l'Iran pour faire face à toute ingérence de forces extérieures qui pourraient compromettre la sécurité et la stabilité du pays.

Le régime iranien est secoué par un mouvement de contestation sans précédent depuis la mort, le 16 septembre, de Mahsa Amini, qui est décédée après avoir été détenue par la police des mœurs.

Les manifestations sont depuis devenues l'un des défis les plus importants pour La République islamique d'Iran. 

La guerre en Ukraine

Les deux pays font face aux pressions occidentales, notamment en raison de leurs positions vis-à-vis de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'Iran fait déjà l'objet de sanctions américaines en raison de son programme nucléaire.

L'Iran fait partie des derniers grands pays à offrir un soutien à la Russie, dont l'isolement diplomatique est croissant depuis le début de l'intervention militaire russe fin février 2022.

Les pays occidentaux accusent notamment la République islamique de fournir à Moscou des drones militaires armés utilisés contre l'Ukraine, ce que Téhéran dément.

Premier partenaire commercial

La Chine est le premier partenaire commercial de l'Iran, selon Irna, qui cite les statistiques des autorités douanières iraniennes sur 10 mois.

Au cours de cette période, la République islamique a exporté vers la Chine pour 12,6 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros) de marchandises, tandis qu'elle a importé pour 12,7 milliards de dollars (11,8 milliards d'euros) de produits chinois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tout comprendre sur la manifestation des Iraniens devant le parlement européen ce lundi

La population chinoise a encore baissé en 2023

Séisme en Chine : les survivants confrontés à un froid glacial