EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Plusieurs grandes manifestations en marge de la conférence de Munich sur la sécurité

Manifestation du groupe "Munich Stand Up" sur la Königsplatz
Manifestation du groupe "Munich Stand Up" sur la Königsplatz Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi à Munich en marge de la conférence sur la sécurité. Deux plus importantes étaient dirigées contre la réunion elle-même. Plus loin, un rassemblement en faveur de l'Ukraine.

PUBLICITÉ

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue lors de plusieurs manifestations ce samedi, lors de la Conférence de Munich sur la sécurité.

L'après-midi, l'Odeonsplatz est devenue une mer de drapeaux bleus et jaunes. Selon la police, environ 1 000 manifestants, dont beaucoup d'origine ukrainienne, ont rejoint le rassemblement "Ensemble contre la guerre". Avec des drapeaux ukrainiens et des affiches portant des inscriptions telles que "Les mots n'arrêtent pas les dictateurs, les armes oui" ("Les mots n'arrêtent pas les dictateurs, les armes oui"), les participants ont exprimé leur solidarité avec le peuple ukrainien.

L'atmosphère s'est échauffée lorsque les manifestants anti-Conférence sur la Sécurité, qui militent entre autres pour le désarmement et l'arrêt des livraisons d'armes, sont passés devant la manifestation pro-Ukraine. Affiches anti-OTAN et slogans anti-guerre, les manifestants demandaient aux dirigeants réunis à quelques dizaines de mètres de là, de reprendre les négociations sur la paix entre l'Ukraine et la Russie, et l'arrêt des livraisons d'armes, en Ukraine mais aussi à la Turquie.

Plusieurs manifestants kurdes, qui ont rejoint les rassemblements, ont qualifié le dirigeant truc Recep Tayyip Erdoğan de "tueur du peuple kurde".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Munich : "Le plus grand risque de tous est que Poutine gagne", prévient Jens Soltenberg

Conférence de Munich sur la sécurité : Berlin presse pour accélérer le soutien militaire à l'Ukraine

La conférence de Munich sur la sécurité s'ouvre sans la Russie